Après trois Grands Prix disputés dans cette saison 2021 de MotoGP, le cas de Valentino Rossi est déjà sur la sellette. Avec quatre points marqués seulement, la question à son sujet n’est plus de savoir s’il va poursuivre sa carrière en 2022, mais bien pourquoi il continue encore. Il serait même grand temps d’arrêter pour certains, l’acharnement à poursuivre comportant le risque de ternir une réputation bâtie sur 115 victoires et neuf titres mondiaux. Ses fans et ses alliés dans le paddock le défendent néanmoins en assurant que des jours meilleurs vont arriver. Mais qu’en pense l’intéressé ? Il a répondu en se plaçant au-dessus de cette mêlée. Pour lui, qu’importe les résultats. Le plaisir avant tout.

Valentino Rossi sait que l’on parle en ce moment beaucoup de lui, et surtout de ses 42 ans. Les résultats ne sont pas à la hauteur après trois joutes dans cette saison 2021. Il y a même eu une chute lors du dernier Grand Prix du Portugal. Le Doctor ferait-il l’année de trop ? Sur la Gazzetta dello Sport, Vale a voulu mettre les choses au point une bonne fois pour toute. En rappelant d’abord que l’on ne considérait pas son cas de la bonne manière : « mon raisonnement est très simple et cela me surprend toujours que certaines personnes ne le comprennent pas. Peut-être que ma façon de penser est différente », commence l’homme de Tavullia.

Valentino Rossi explique alors : « j’aime ce que je ressens, la sensation, l’adrénaline que cela me procure de gagner, de monter sur le podium ou simplement de faire une bonne course. Je sais très bien qu’à la fin le temps l’aura emporté. Malheureusement pour tout le monde c’est comme ça, mais j’essaie de toutes mes forces de lui rendre la tâche la plus difficile possible, c’est tout. C’est la seule raison pour laquelle je continue à courir. À mon avis, ce que vous perdez en arrêtant de faire ce que vous aimez le plus est plus important que ce que vous gagnez en arrêtant au sommet de votre carrière ».

Valentino Rossi : « à part quand je me regarde dans le miroir, je ne me sens pas du tout vieux »

Une dernière phrase qui ne manquera pas de faire réfléchir Giacomo Agostini qui n’a de cesse de rappeler que, dans son cas, le fait de ne plus être au sommet a déterminé son choix d’arrêter. Quitte à en souffrir ensuite. Vale ne se fait pas d’illusions sur le fait qu’il est éternel, ou qu’il peut battre les années qui passent. Il est simplement toujours animé par sa passion pour la course et, bien qu’il soit conscient de la situation compliquée qu’il vit actuellement, la joie de monter sur une moto continue de prévaloir.

Il termine : « à part quand je me regarde dans le miroir, je ne me sens pas du tout vieux. Mais voir Graziano mon père et Stefania ma mère avec des cheveux blancs a un effet. J’aimerais aussi qu’ils restent jeunes pour toujours ».

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP