Yamaha aborde la prochaine étape du calendrier MotoGP à Brno avec une certaine inquiétude. C’est pourtant la satisfaction et la confiance qui devraient dominer, puisque les M1 ont réalisé le doublé lors de Jerez 1 et même le triplé le week-end suivant à Jerez 2. Deux de ses pilotes sont en tête du championnat. Mais il y aussi un problème mécanique. Il ne concerne pas seulement la vitesse de pointe, qui sera pourtant bien utile pour les trois prochains Grands Prix qui s’annoncent. Il s’agit plutôt d’un doute anxiogène sur la fiabilité, un écueil qui a déjà largement entamé l’allocation moteur fixée par le règlement pour cette saison…

Chez Yamaha, on n’a quasiment plus de moteur en stock. Et si une nouvelle casse devait arriver, sa victime serait contrainte de s’élancer depuis la voie des stands… Dans un MotoGP où chaque millième est devenu aussi important qu’en Moto3, la perspective a de quoi inquiéter. En quittant Jerez, chez Yamaha on avouait ne même pas être fixé sur l’origine de la faiblesse. En s’approchant de Brno, les investigations ont visiblement avancé depuis, puisque Lin Jarvis affirme que l’on travaille à présent sur la solution.

Cela étant dit, le sujet est sensible. La sémantique est donc prudente au moment de faire le point sur cette situation : « il n’est pas encore temps pour moi de dire que nous comprenons la cause du problème. Nous travaillons actuellement sur la solution et nous sommes convaincus que nous pouvons la résoudre », a déclaré le manager britannique à Günther Wiesinger de Speedweek.com.

Réduire le régime moteur ne résoudra pas le problème

Au départ, il avait été envisagé un problème avec certains capteurs, puis à une surchauffe due à des températures élevées. Lin Jarvis souligne à présent que les défauts n’ont rien à voir avec la chaleur et la montée des régimes…

“Un tel moteur est composé de très nombreux composants, dont certains sont produits en interne par Yamaha, d’autres sont fournis par des fournisseurs, tels que des tiers. Je ne peux pas en dire plus. Mais c’est déjà pas mal… Puis il termine : « je pense que nous comprenons d’où viennent les problèmes. Nous travaillons sur la solution. Je suis convaincu que nous pouvons éviter de futurs problèmes. Et nous ne résoudrons pas ce problème simplement en réduisant le régime moteur. Ce n’est pas le problème ».

En arrivant à Brno, Fabio Quartararo arrive en tête du championnat avec 50 points, devant Maverick Viñales à 10 longueurs derrière lui. Marc Marquez devrait reprendre le guidon de sa Honda. Il a la ferme intention de commencer à réduire l’écart qui le sépare du pilote Petronas Yamaha… devra-t-il compter avec ce problème de fiabilité ?

 

 

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Quartararo, Maverick Vinales, Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP