En finissant sixième puis quatrième des deux Grands Prix organisés au Qatar, Alex Rins peut être satisfait, au guidon d’une Suzuki qui ne goûte pas particulièrement au tracé de Losail. Cependant, le pilote a de hautes ambitions cette saison si bien que ces accessits ne font pas exactement son bonheur. Il raconte son Grand Prix de Doha et notamment sa frayeur dans le virage 9 où il a failli tout perdre. Il lui tarde à présent de retrouver les meetings européens, même si la première étape sur le vieux contient est un tracé de Portimao qui avait été un bourreau pour les GSX-RR l’an passé …

Alex Rins a honorablement lancé sa saison 2021 en pointant cinquième du classement général après deux Grands Prix disputés au Qatar. Il est à 17 points du leader du championnat Johann Zarco qui devance de quatre points son compatriote Fabio Quartararo, marquant ainsi l’histoire de la moto française. L’officiel Suzuki est donc dans le coup. Mais il espérait tout de même mieux de sa double confrontation avec le circuit de Losail.

Sur sa prestation au Grand Prix de Doha, il dit : « c’était une bonne course. J’ai pris un bon départ, j’ai essayé de gagner des places mais en même temps de gérer les pneus. Je dois dire que la moto a progressé par rapport au passé. Nous avons gagné en puissance et le package aérodynamique a également fonctionné ».

Alex Rins attend le dispositif de roue arrière pour avoir plus de vitesse en ligne droite

La course a été une bataille pour les positions qui comptent, même si les Ducati se sont révélées imprenables sur la ligne droite. Un écart qui ne désespère pas l’Espagnol, conscient d’avoir vécu une situation bien pire dans le passé. « La différence était plus grande en 2017 et 2018, alors que nous les combattions déjà dans la ligne droite. Maintenant, je dois dire que nous avons une bonne moto. Le développement moteur est figé par la réglementation, on peut travailler sur l’aérodynamique. Au vu de nos performances, je peux dire que j’attends avec confiance les prochaines courses européennes ».

Rins s’est aussi fait une grosse frayeur au milieu de la course, un moment où l’avant de la Suzuki a failli lui échapper au virage 9. « J’allais toujours très vite dans ce virage, mais à cette occasion j’ai poussé plus fort avec mon corps », a commenté l’équipier de Joan Mir qui a gardé son rythme : « c’était vraiment terrifiant », se souvient Rins, troisième du championnat 2020. « Je suis resté à trois ou quatre mètres de cette ligne les tours suivants. C’était l’un de ces virages où je pouvais rattraper du terrain sur la Ducati ».

Mais il nourrit tout de même un regret : « je pense que si j’avais réussi à dépasser Martin et à faire un peu l’écart, le podium aurait pu être à portée de main. Quand j’ai réalisé que je n’allais pas y arriver,  j’ai commencé à économiser les pneus pour qu’ils arrivent plus frais à la fin, contrairement à ce qui s’était passé lors de la course précédente » .

A présent, c’est Portimao qui se point à l’horizon, une échéance MotoGP qui n’avait pas vraiment réussi aux Suzuki l’an passé : « une piste où nous avons souffert l’an dernier et cette année nous allons essayer de nous améliorer », explique Rins, conscient qu’il y aura « au plus cinq ou six pistes où nous souffrirons un peu ». Il précise : « nous voulons vraiment arriver en Europe. J’ai hâte d’arriver sur des circuits comme Jerez, où les lignes droites sont plus courtes et on peut aller vite ».

Alex Rins termine avec ce message : « je ne suis certainement pas satisfait des dernière sixième et quatrième place, je veux plus de points et le podium. Mais nous sommes dans une bonne situation en arrivant pour les courses en Europe. Nous avons fait une erreur avec le contrôle de lancement dans la première manche, je l’ai payé en course. Nous continuerons d’appliquer la pression. Suzuki travaille dur, ils font du bon travail. Nous verrons s’ils apportent ce dispositif de roue arrière pour que nous ayons plus de vitesse dans les lignes droites ».

MotoGP Qatar 2 J3 : classement



Tous les articles sur les Pilotes : Alex Rins

Tous les articles sur les Teams : Team Suzuki Ecstar