Le pilote Petronas Yamaha Franco Morbidelli a vécu un véritable cauchemar la semaine dernière au cours d’un Grand Prix du Qatar qu’il a fini anonyme 18e. Une position inenvisageable de la part d’un candidat au titre qui était désigné comme un des favoris de ce premier rendez-vous de la saison. Un effondrement qui a fait mal. Le voilà revenu sur les lieux de la défaite à Losail pour le Grand Prix de Doha. Il n’est pas question de revivre cette situation et comme il n’a pas eu de réponse claire à sa situation de dimanche dernier, il a décidé de carrément tout changer sur sa M1 version « A-Spec ». Les mécanos ont du boulot …

Aux grands maux les grands moyens dit-on et Franco Morbidelli a décidé de refaire sa Yamaha dans le box, pour l’exorciser d’une malédiction qui l’a frappée lors de la course de dimanche dernier. Une terrible procession qui l’a aspiré au fond du peloton. Un vrai cauchemar éveillé. Avant de retrouver la piste de Losail dès ce vendredi pour les essais libres, l’équipier de Valentino Rossi livre son plan de bataille, qui commence par faire table-rase de ce Grand Prix du Qatar déprimant : « il est important d’aborder cette deuxième course au Qatar avec la bonne énergie et la bonne motivation. Même si c’est difficile après une course aussi difficile … Mais il est important de supprimer ce qui s’est passé le week-end dernier et de voir ce week-end comme une toile vierge et d’attaquer comme on en a l’habitude », a souligné le triple vainqueur de l’année précédente.

Morbidelli n’a pas eu de réponse, donc il change tout

Le « problème inexplicable » n’a pas été complètement cerné, mais Franky est confiant : « nous avons essayé d’analyser ce qui s’est passé le week-end dernier. Nous ne pouvions pas distinguer clairement une partie ou une chose qui nous rendait si lents dans la course. Nous avons pu voir qu’il y avait un problème avec le dispositif HoleShot sur la grille, mais apparemment il a été résolu. L’appareil a bien fonctionné pendant la course ».

« Mais mon sentiment était toujours mauvais et ma performance était encore pire. Nous allons donc remplacer toute pièce sur laquelle nous avons un doute afin de pouvoir aborder ce week-end comme une ardoise vierge. L’important est de voir que ces problèmes, que j’ai eu non seulement en course mais au cours du week-end, disparaissent » termine le vice-champion du monde 2020 qui doit aussi garder sa confiance.



Tous les articles sur les Pilotes : Franco Morbidelli

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team