Danilo Petrucci chez KTM en fait apparemment l’amer expérience : être de grande taille, aujourd’hui, en MotoGP, c’est rédhibitoire. Le patron de la marque autrichienne l’a même ouvertement dit et regretté pour son pilote qu’il ne recyclera même pas comme testeur en raison de ce handicap sous la toise. Mais est-ce à ce point une fatalité que de dépasser le mètre 80 ? Alex Marquez, qui est dans ce cas, ne le croit pas. Pour lui, tant que le mental suit, tout va…

Danilo Petrucci n’a plus qu’à se résigner : il est trop grand et trop lourd pour être un pilote MotoGP. Une appréhension de la situation qu’il confirme dans ses analyses des derniers Grands Prix de Styrie et d’Autriche, d’où il n’a ramené que quatre points : « en raison de ma taille et de mon poids, c’est la pire piste pour moi » dit Petrux au sujet du Red Bull Ring. « Les dix premiers tours ont été un cauchemar. Je pouvais à peine accélérer parce que le pneu arrière ne fonctionnait pas et j’ai donc perdu beaucoup de temps ».

Danilo Petrucci mesure 1m84 et pèse 78 kilos. L’évolution aérodynamique subie par le MotoGP au cours des cinq dernières années font de ces paramètres des éléments essentiels dans les performances des machines d’aujourd’hui. Ainsi, la configuration générale de la RC16 semble démontrer qu’elle est plus impactée par ces aspects que la Ducati, au vu de ce que l’Italien pouvait en tirer jusqu’à la saison dernière.   « Aérodynamiquement, je perds toujours un peu plus, mais chez Ducati j’avais l’avantage de son moteur. Avant, je pouvais combler l’écart avec les pilotes plus légers en freinant plus fort » dit encore Petrucci qui perdra sa place en 2022 au profit du plus fluet Raul Fernandez promu à son corps défendant du Moto2…

Alex Marquez

Alex Marquez : “si vous êtes convaincu que vous êtes rapide, vous l’êtes avec n’importe quelle moto

Il n’y aurait donc plus aucun espoir pour les grandes tailles en MotoGP. Un constat que refuse de faire Alex Marquez qui répond indirectement à Petrucci du haut de ses 1m80 et de ses 65 kilos. Le pilote LCR Honda n’a jamais avancé l’argument de sa morphologie pour expliquer ses performances modestes. Pour lui, en revanche, ce qui fait la différence, c’est le facteur psychologique, plus de la condition athlétique.

« Si vous êtes lourd, vous poussez les pneus plus fort et l’équilibre peut aller contre vous. Danilo a remporté une course au Mugello, un circuit où le poids est important. Si vous êtes convaincu que vous êtes rapide, vous l’êtes avec n’importe quelle moto » précise sur Corsedimoto le frère de Marc et ami des bacs à gravier de Petrucci sur certaines courses cette saison.

On rappellera qu’Aleix Espargarò, l’un des plus grands pilotes de la grille avec ses 1m80 sous la toise. Le pilote Aprilia réussit à être l’un des plus rapides cette saison, avec une RS-GP qui, elle, a réduit son poids, passant pour la première fois sous les 155 kg.

Alex Marquez



Tous les articles sur les Pilotes : Alex Marquez, Danilo Petrucci

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP, LCR Honda