En MotoGP, la concurrence entre les compétiteurs est pour le moins exacerbée mais avec Ducati, on constate que le fairplay n’est pas pour autant absent du paddock. Ainsi, et alors que la rentrée se fera sur un tracé de Spielberg qu’adore les Desmosedici, mais qui est aussi une terre nationale pour les Autrichiens de Mattighofen, les hommes de Borgo Panigale ne tarissent pas d’éloges sur leurs homologues européens. Ce faisant, il les désigne aussi comme des arbitres de choix dans le duel qui les oppose à la Yamaha de Fabio Quartararo.

Qu’un constructeur en MotoGP fasse des compliments aussi ostentatoires à un de ses adversaires est assez rare. Il faut donc en prendre acte en soulignant les bonnes choses dites dernièrement par Ducati à l’égard de KTM. Il faut dire que le trigramme en charge de la RC16 a étonné. Après une entame de campagne qui augurait très mal de la suite, un spectaculaire redressement a eu lieu dès le Grand Prix d’Italie, une embellie qui s’est poursuivie jusqu’au prononcé de la mi-temps à Assen. Pour la reprise, et sur leur sol du Red Bull Ring, les KTM sont attendues au tournant.

Le pilote Ducati Jack Miller dit ainsi que KTM a fait « un travail fantastique » et explique ce qui, à son avis, est la force de la RC16 : « la moto a une adhérence incroyable. Les pilotes peuvent la positionner n’importe où sur la piste et elle est toujours excellente à l’accélération ». Miller l’a particulièrement remarqué lors du Grand Prix d’Allemagne au Sachsenring, lorsqu’il a été dépassé par Brad Binder alors qu’il était dans le top 5. Le coéquipier de Binder chez KTM, Miguel Oliveira, a terminé deuxième de cette course, après avoir déjà gagné à Barcelone et avant cela également au Mugello.

Grâce aux bons résultats des dernières semaines, KTM a dépassé Suzuki à la troisième place du championnat des constructeurs. Au classement par équipes, le team usine KTM est juste derrière Pramac-Ducati à la quatrième place, mais aussi devant l’équipe d’usine Suzuki.

Ducati

KTM a surpris deux fois Ducati cette saison 

« Ce qui est bien avec ce championnat, c’est qu’il y a une bataille passionnante avec plusieurs constructeurs », déclare sur Motorsport-total le pilote Ducati Francesco Bagnaia et, en pensant à KTM, fait l’éloge d’Oliveira en particulier : « Miguel est l’un des pilotes les plus talentueux de la catégorie MotoGP. Si vous pouvez rouler derrière lui, vous pouvez voir que c’est lui qui fait la différence. C’est définitivement quelqu’un qui peut se battre pour le titre mondial ».

La prochaine piste, le Red Bull Ring de Spielberg, sera parcourue deux fois : le 8 août au Grand Prix de Styrie et le 15 août au Grand Prix d’Autriche. Les deux courses à domicile étant au calendrier de KTM, une attention particulière y sera portée. Les deux courses de 2020 ont déjà montré que la RC16 fonctionnait à Spielberg. Oliveira a célébré sa première victoire en MotoGP au Grand Prix de Styrie. A cette époque, le Portugais roulait encore pour Tech-3-KTM. Une semaine plus tôt, lors du Grand Prix d’Autriche, le pilote d’usine KTM de l’époque, Pol Espargaró jouait aux avant-postes avant de s’accrocher avec le même Oliveira.

Le mot de la fin revient au grand patron de Ducati Corse Gigi Dall’Igna. A court terme, il redoute la concurrence de KTM, qui suit à bien des égards la même philosophie Ducati. « KTM m’a surpris deux fois cette année. La première fois parce qu’ils ont pris un mauvais départ, ce à quoi je ne m’attendais pas, et la seconde parce qu’ils ont récupéré très vite. Et je pense honnêtement que c’est très difficile à faire et qu’ils étaient très bons dans ce domaine ». On ne peut pas dire mieux.

Ducati



Tous les articles sur les Pilotes : Miguel Oliveira

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team, KTM MotoGP