Le jour de la grande décision s’approche inexorablement. Valentino Rossi l’a promise dans quelques semaines et contre ses prévisions, ce sera avant la première compétition 2020. Ce changement de la donne due à la crise sanitaire influencera-t-il sa prise de position au sujet de la suite de sa carrière dans un sens qu’il n’avait pas plus prédit ? On l’attend chez Petronas grâce à la bénédiction de Yamaha, mais on craint la retraite… Une issue que le Doctor avait déjà envisagé à un moment de son parcours…

Valentino Rossi sera-t-il toujours un pilote MotoGP titulaire à 42 ans. Soit en 2021 ? Jusqu’à ces dernières déclarations au sujet d’un confinement très apprécié avec la famille, on ne doutait pas de la suite positive. Mais depuis, il y a comme une interrogation qui pointe, et que les atermoiements de Razlan Razali à le recevoir chez lui ne lèvent pas…

“Je pensais que ma carrière s’arrêterait là”

Cela étant dit, cette situation n’est pas inédite pour Vale. Il se souvient d’une période identique, même si la conjoncture était différente : « ma période chez Ducati a été très difficile, surtout début 2012, alors que nos attentes étaient élevées après une année 2011 plutôt négative. La deuxième année, nous avions une nouvelle moto, nous espérions donc être compétitifs. Cependant, c’était très, très difficile. J’ai pensé plusieurs fois à arrêter, car au début Yamaha m’a dit qu’il n’avait pas de moto pour moi pour 2013. Ce fut donc un moment très difficile de ma vie car je pensais que ma carrière s’arrêterait là ». Cette fois, Yamaha est là, avec une bonne moto, même aux couleurs de Petronas



Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team