Razlan Razali s’est fait remarquer. Avant que le Grand Prix de Styrie ne commence et ne lance la dernière partie de la saison, Valentino Rossi annonçait que cette année serait pour lui l’ultime de sa carrière de pilote. Un moment d’émotion tout de même que tout le monde a partagé. Le paddock était à l’unisson pour saluer le champion, et ses anciens rivaux y sont allés de leurs commentaire sur la toile. Et son équipe Petronas ? C’était plus mitigé…

L’ambiance est comme bizarre en ce moment dans le paddock des Grands Prix. Les pilotes donnent une importance relative à la notion de contrat, les constructeurs s’affolent et font des annonces n’importe comment et n’importe quand sans rien résoudre mais en semant la discorde, et dans tout ça, une icône s’en va. L’histoire retiendra que la dernière équipe du nonuple Champion du Monde Valentino Rossi aura été Petronas Yamaha. De quoi rester dans l’histoire et ne pas faire d’histoires. Et pourtant…

Certes, c’est Yamaha qui a mis le Doctor sous l’auvent aux couleurs malaisiennes. Il n’était pas un choix de Razlan Razali. Et puis il y a eu l’histoire Yamaha qui a proposé à son pilote ses motos pour son team VR46 aux conditions plus favorables que pour Petronas. Un épisode quasiment confirmé par l’illustre futur retraité qui a confié ne pas avoir voulu jouer cette carte pour ne pas mettre dans la difficulté la structure pour laquelle il court.

Razali

Razali : “nous voulons qu’il s’amuse pour le reste de la saison”

Une drôle d’ambiance donc et elle transparait aussi dans le commentaire du Malaisien au sujet de la retraite : « ce fut un grand plaisir, un privilège d’avoir Valentino Rossi dans notre équipe cette année, la dernière pour lui », a-t-il dit, en ajoutant : « mais nous aurions aimé de meilleurs résultats. Nous savons que c’était une décision difficile pour lui de prendre sa retraite définitivement ».

Pour les « meilleurs résultats », tout de même, il reste encore quelques Grands Prix avant le terme de cet exercice pour les obtenir, même si le dernier Grand Prix de Styrie n’a pas été encourageant. Razali a aussi déclaré sur Tuttomotoriweb : « nous voulons qu’il s’amuse pour le reste de la saison. Le connaissant, il voudra toujours donner le meilleur de lui-même, se battre pour des résultats concrets. Nous le soutiendrons toujours, jusqu’à la fin du championnat ». De quoi se quitter en bons termes, malgré tout…

Razlan Razali, directeur de l'équipe Petronas



Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team