KTM a gagné quasiment contre toute attente il y a une semaine à Brno. Un exploit dû à la maîtrise de Brad Binder, pourtant seulement débutant. La marque autrichienne est entré dans le club fermé des constructeurs gagnants dans la catégorie reine des Grands Prix. La dernière entrée datait de 2003 avec Ducati. Cependant, certaines remarques ont comme entaché ce bonheur légitime. Des tests nombreux avec des informations recueillies avec et sur les Michelin auraient permis cette chose. Le manufacturier unique de la catégorie a répondu à ces insinuations. Pol Espargaró, héros malheureux à Brno, a eu son coup de sang alors qu’il prenait ses quartiers sur le Red Bull Ring…

Pol Espargaró arrive sur le Red Bull Ring qui sera le théâtre de deux Grands Prix en deux weekends successifs. Une série qui commencera dès ce vendredi. Frustré d’une bonne performance en revanche réalisée par son jeune équipier Brad Binder à la suite d’un fait de course avec Johann Zarco, il répond aux commentaires sur le fait que KTM doit sa forme actuelle à sa connaissance des pneus Michelin acquises grâce à de nombreux tests et informations échangées à ces occasions.

« Pour les pneus, ce sont les mêmes pour tout le monde, on en a les mêmes nombres, ce sont les mêmes composés. Nous les utilisons mieux que les autres, ce qu’on en extrait est meilleur et notre moto est meilleure que les autres, de la même manière qu’ils étaient plus rapides que nous lors de la dernière course. C’est une compétition, et l’on était plus rapides qu’eux durant le week-end ».

« C’est amusant d’entendre ces choses »

Pol Espargaró rappelle à juste titre que si KTM fait plus de tests que les autres, c’est que le règlement l’autorise. Il est donc injuste de sous-entendre autre chose : « nous avions les points de concessions, nous avons pu faire les tests et nous en tirons profit. Aprilia a aussi les concessions et n’en tire pas parti. On utilise ce qu’on a, ce sont les règles. Ce que je peux vous dire, c’est que nous étions plus rapides que les autres ».

Puis il se lance, dans des propos relayés par motrosport.com version la Suisse : « chez Yamaha, quand ils gagnent, ils ne se plaignent pas des vitesses de pointe. Quand Ducati gagne, ils ne se plaignent pas du grip arrière. Notre moto est incroyable, c’est amusant d’entendre ces choses, ça veut dire qu’on fait bien les choses, mais peut-être que ce sont aussi les pilotes qui font du bon travail, peut-être que la moto ne fait pas tout, non ? Car si seule la moto compte, Yamaha a gagné et pas Fabio Quartararo, Ducati a gagné et non Dovi, et Honda a gagné, et non Márquez. Quand ils gagnent, c’est parce que les pilotes sont très bons et très rapides, mais quand les autres gagnent, c’est parce que la KTM est rapide, c’est amusant. Vous savez, les pilotes sont bons, la moto fonctionne et les résultats sont là ».

Voilà qui est dit. Maintenant place au sport. Et apparemment sous la pluie en Styrie

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Pol Espargaro

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP