C’est un Pol Espargaró très amer qui quitte le tracé de Brno. Dans ce Grand Prix de la République tchèque, il aura bu le calice jusqu’à la lie. Sa mauvaise série a commencé dès les qualifications du samedi où son second temps lui a été enlevé pour cause de drapeau jaune. A partir de là, le pilote KTM a été habité par une colère sourde qui a eu du bon au warm-up, qu’il a mené. Mais en course, le jeune rookie Brad Binder et équipier s’est montré plus à son avantage. Il a fait des erreurs pour laver l’affront, jusqu’à s’accrocher avec Johann Zarco avec lequel la guerre est déclarée. Pendant ce temps, Binder entrait dans l’histoire KTM, une consécration qui, selon lui, devait lui revenir de droit…

Pol Espargaró est à prendre avec des pincettes au sortir du site de Brno, et il est heureux qu’il y ait un nouveau Grand Prix le week-end prochain pour le détendre. Ce sera au Red Bull Ring, soit les terres de KTM, qui compte à présent une victoire en MotoGP. Mais elle n’est pas de son fait, alors qu’il a beaucoup donné dans ce projet RC16. Une déception qu’il n’a pas la force de cacher… « Cela fait très mal parce que nous ne l’avons jamais vu d’aussi près » dit-il en parlant de la victoire.

« Et, à la fin, si vous l’avez si près et que vous faites une erreur, vous pouvez vous blâmer car c’est votre erreur et ça fait mal mais c’est ainsi. Mais la voir si proche après quatre ans, avec une KTM fabriquée pratiquement par moi, que ce moment arrive et que quelqu’un vous l’arrache c’est très difficile à digérer ».

« Evidemment je suis content pour Brad et l’usine mais, évidemment, j’aurais aimé que ce soit pour moi ou du moins que deux KTM soient sur le podium », ajoute le natif de Granollers.

« Je n’ai pas l’intention de parler avec Zarco »

On a demandé au Catalan s’il avait pu parler avec son ancien coéquipier après l’incident. « Je n’ai pas l’intention de parler avec Zarco, surtout maintenant. En fin de compte, toutes les actions doivent être vues de deux manières : c’est évitable ou c’est une erreur. Nous faisons tous des erreurs ou vous n’évitez tout simplement pas le contact comme vous auriez pu l’éviter aujourd’hui et vous allez au sol. Il n’a pas évité le contact et cela m’a fait tomber et c’est ainsi que la Direction de Course l’a vu et pour cela ils l’ont pénalisé. Ce qui me met en colère, c’est de pouvoir éviter une chute, il n’a pas fait un minimum d’efforts pour éviter la collision, ce qui était pour sa part très facile à éviter ».

Après l’incident, le Français a été sanctionné par un « long lap », alors qu’il restait peu de tours à faire. Mais ça ne suffit pas à soulager Pol Espargaró. Au contraire. « Il y a des circuits où la ‘longue pénalité’ est bonne parce que vous perdez du temps mais ici c’était une blague. Il a pris la «longue pénalité», et je ne pense pas qu’il l’a fait correctement parce que les règles disent que la moto et le coureur doivent être à l’intérieur des lignes blanches et qu’il avait tout son corps en dehors de la ligne. De toute évidence, dans la manière dont il l’a fait, il n’a rien perdu. Un pilote a été retiré du jeu et il est monté sur le podium. Finalement, le jeu s’est bien passé ».

« Il est clair qu’en fin de compte, pour un pilote, sortir un autre n’est pas normal. Lorsqu’un pilote en jette un autre, c’est la faute de celui qui le jette, je ne serais pas tombé si Zarco ne m’avait pas touché. Je suis tombé parce qu’il s’est appuyé contre mon corps pour faire la courbe. Je pense donc que c’est pour cela que la sanction est claire et je ne pense pas que quiconque puisse la contester, la direction de course l’a vu de la même manière » insiste le pilote KTM.

Malgré tout cet incident, KTM a montré son grand pas en avant. « Il est facile de comprendre pourquoi je suis si frustré et si en colère. Parce que je ne sais pas si aujourd’hui a été un cas isolé où la moto fonctionne parfaitement, les pneus étaient parfaits et la température était idéale pour nous et c’était une opportunité unique qu’ils nous ont prise. Ou que la moto est en très bon état et que nous pouvons le faire maintenant tous les week-ends ». Réponse dans une semaine, sur une piste où Ducati n’a jamais perdu…

MotoGP Brno J3 : classement

 




Tous les articles sur les Pilotes : Pol Espargaro

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP