Via le site officiel MotoGP.com, nous avons assisté à la conférence de presse pré-événement du Grand Prix d’Autriche 2020 sur le Red Bull Ring.

Étaient présents Fabio Quartararo, Maverick Viñales, Franco Morbidelli, Brad Binder, Johann Zarco, Valentino Rossi et Miguel Oliveira.

Comme à notre habitude, nous reportons ici l’intégralité des propos de Fabio Quartararo sans la moindre mise en forme.


Septième à Brno n’est sans doute pas le résultat que vous auriez souhaité, mais le côté positif est que vous avez augmenté votre avance au championnat…

Fabio Quartararo : « Oui. J’ai été surpris parce que nous avions eu des moments difficiles avec la moto vendredi, mais j’ai eu un très bon feeling en FP4 avec le pneu médium, sur 10 tours ou même plus. Mais dès que nous avons commencé la course, durant le premier tour, je me suis déjà fait une petite chaleur au virage trois. J’ai alors attaqué mais d’une façon différente pour faire les chronos puis finalement tout est devenu très difficile à gérer : je forçais trop sur l’avant et le pneu arrière s’est détruit dès le début. Donc honnêtement, je ne pouvais rien faire. Comme je l’ai dit, le plus important était de terminer la course car il était difficile de piloter dans ces conditions. Nous pouvons donc dire que septième, dans ces conditions de course qui étaient parmi les plus dures que je n’ai jamais eues, est un, entre guillemets, très bon résultat. »

Vous étiez troisième ici l’année dernière, mais les prévisions météo ne sont pas excellentes. À quoi vous attendez-vous ici ?

« Je suis arrivé en Autriche lundi et les prévisions annonçaient qu’il allait pleuvoir tous les jours. Or il n’a plu qu’une heure par jour, et aujourd’hui c’était prévu beaucoup plus tôt. Donc nous verrons. Il semblerait qu’il pleuve vendredi et samedi et qu’il y ait du soleil dimanche. Nous ferons donc de notre mieux, quelles que soient les conditions, mais il est vrai qu’il n’est pas facile d’aborder un GP dans ces conditions. »

Lors des trois week-ends précédents, avez-vous eu l’opportunité de suivre les pilotes KTM et vous ont-ils impressionné en quoi que ce soit ?

« En fait, j’ai eu la chance de pouvoir les suivre durant la course, mais pas pendant plusieurs tours, juste quelques virages (rires). Quand Brad et Miguel m’ont doublé, tout ce que je peux dire c’est que les deux pilotaient très bien et ont fait des performances incroyables. Donc je pense que la moto marche aussi très bien avec ces pilotes. Nous verrons si nous pourrons faire plus de tours (derrière eux) durant les essais, puis moins durant la course (rires). »

Avec la progression observée des KTM, pensez-vous qu’elles puissent lutter pour le titre cette année ?

« Oui, bien sûr ! Tout d’abord, pas seulement à cause de la victoire de Brad mais aussi du fait que Miguel était cinquième sur la grille et très rapide à Jerez. Puis je pense qu’ils ont fait quelques tests ici en Autriche où nous avons deux courses, et également à Misano où nous avons deux courses. Donc avant tout, je pense que la moto fonctionne très bien mais qu’ils ont aussi (fait) quelques tours avec la nouvelle moto pour les quatre prochaines courses. Et comme le potentiel des pilotes est très élevé, je pense qu’ils se battront pour de très bonnes positions au championnat et lors des prochaines courses. »

Êtes-vous inquiet pour la sécurité ici, s’il pleut beaucoup ?

« La première année que j’ai piloté ici sur le mouillé, le premier virage est à droite et j’ai chuté à gauche (rires). Les conditions n’étaient pas terribles mais avec les montées et descentes, peut-être au virage 2, l’eau peut stagner et cela pourrait être dangereux pour nous. Mais honnêtement, nous devons d’abord vérifier les conditions de piste, car évidemment, la direction de course les vérifiera et fera au mieux pour nous. Mais oui, il peut y avoir certains points qui peuvent être délicats pour nous. »

Puis, pour conclure cette conférence, les pilotes ont été invités à dessiner le circuit du Red Bull Ring les yeux bandés…

 

Crédit photos : MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Quartararo

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team