Voilà qui tiendra chaud cet hiver… Une polémique des temps modernes, c’est-à-dire lancée via les réseaux sociaux. Elle nous vient d’un Scott Redding au caractère trempé et à la langue bien pendue. Mais au talent qui n’a pas convaincu le MotoGP de le garder. Qu’à cela ne tienne. L’Anglais aime communiquer. Sur sa coiffure, avec le public en lui faisant un streep tease en guise d’adieu. Il fait aussi des commentaires sur les photos de ses collègues. Y compris celles de Valentino Rossi…

Là, on entre dans un domaine où l’hypersensibilité est de mise. Si on ne touche pas au Grizzli, on n’effleure pas le Doctor. Sur son récent succès avec Morbidelli au ranch de Tavullia, dans une course dite des 100 kms des champions, celui qui fera du BSB en 2019 a commenté : “voici des pilotes qui organisent leurs propres courses et qui gagnent toujours. Mais il faut dire que c’est très promotionnel. Amuse-toi quand même “.

Une façon de voir qui provoquer l’ire des fans qui n’ont pas été calmés par ce rajout : “je ne veux pas lancer de controverse avec Valentino, je parle aussi de Marquez et du Super-Prestigio“.  De l’huile sur le feu…

A ceux qui lui ont rappelé qu’il a dû quitter le MotoGP par manque d’opportunité, il a répondu : “le MotoGP ne m’a pas renvoyé, j’ai choisi de partir. Je n’ai jamais eu de moto pouvant prétendre au titre. Je n’ai rien perdu, j’ai simplement choisi de ne plus être là “. Avant de conclure pour d’autres : “je ne suis pas jaloux. En une journée, j’ai plus de vécu vous dans une vie, réfléchissez-y“.

Tous les articles sur les Pilotes : Scott Redding, Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Movistar Yamaha MotoGP