A peine la saison MotoGP 2021 a-t-elle commencé que l’on prépare déjà 2022, aussi bien en ce qui concerne les places de certaines pilotes que les motos qui équiperont les teams satellites.

Côté pilotes, si ceux d’usine sont généralement assurés d’une saison 2022 chez le constructeur (ce qui n’empêche pas les premières négociations pour 2023…), on risque de voir de notables changements au sein des teams satellites où, à l’image par exemple de Valentino Rossi, Danilo Petrucci, Iker Lecuona ou même Lorenzo Savadori, nombre de titulaires ne sont pas assurés d’être là l’an prochain.

Mais avant même de s’intéresser à savoir qui pilotera leurs motos, les teams satellites doivent d’abord s’assurer qu’ils auront des motos ! Et là, les négociations sont en cours…

À partir de 2022, six équipes satellites seront présentes sur la grille aux côtés des 6 équipes d’usine (soit un total de 24 motos sur la grille) : Petronas Yamaha SRT, Pramac Racing, Tech3 KTM Factory Racing, Gresini Racing, LCR Honda et VR46 “Aramco” en lieu et place de l’actuel team Esponsorama/Avintia.

Tech3 KTM Factory Racing a déjà annoncé avoir signé pour cinq ans son renouvellement avec le constructeur autrichien et on ne voit guère le team LCR Honda rouler sur autre chose que sur des Honda. Dans le même ordre d’idées, Petronas Yamaha SRT n’a aucune raison de ne pas continuer dans la même veine, même si l’arrivée de la VR46 en MotoGP a pu faire croire un moment que l’équipe italienne postulerait pour récupérer les motos d’Iwata, au nom de la longue collaboration entre Valentino Rossi et Yamaha.

Dans le panorama actuel, et en admettant que Suzuki ait bien renoncé à fournir des motos satellites en 2022 (mais tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir !), Ducati apparaît assurément comme un acteur majeur de ce mercato des « privés », non seulement parce qu’ils fournissent déjà six motos dans la catégorie reine, mais aussi parce que les autres constructeurs ne semblent guère intéressés pour approvisionner plus de quatre pilotes.

Interrogé sur Sky Italia au début du week-end de Jerez, le directeur sportif de Ducati Corse, Paolo Ciabatti énonce des propos qui pourraient d’ailleurs laisser penser que la volonté de Borgo Panigale n’est pas d’aligner quatre motos d’usine l’an prochain mais bien six, et peut-être même huit Desmosedici en tout !

« Malheureusement, Esponsorama n’a pas eu la reconduction de son contrat et ne sera donc plus en MotoGP à partir de 2022. Nous n’avons jamais caché que nous voudrions pouvoir compter sur une deuxième équipe indépendante, et nous menons donc nos évaluations. Les noms sont ceux que tout le monde cite : Nous parlons avec Gresini Racing et VR46 depuis quelques jours, mais il est encore trop tôt pour en dire plus.  Dans les prochains jours, nous allons chercher à approfondir la situation et étudier les possibilités. »

Comme le statut privilégié de l’équipe Pramac Racing n’est nullement remis en cause (l’annonce devrait être faite au Mugello), les discussions avec Gresini Racing et VR46 n’impliquent pas forcément que Ducati fournira soit l’une soit l’autre de ses équipes : Borgo Panigale n’exclut en fait pas d’approvisionner les deux teams Gresini Racing et VR46 !

« Huit motos en piste, c’est beaucoup, mais nous l’avons déjà fait par le passé quand, en plus de Pramac nous avions Avintia et Aspar. Si l’opportunité se présente, nous l’évaluerons donc. »

Et d’ailleurs, à moins que Suzuki ou Aprilia se décide à fournir des teams satellites, il n’y a en fait pas vraiment d’autre solution

Ducati 8
Yamaha 4
KTM 4
Honda 4
Suzuki 2
Aprilia 2
Total 24 



Tous les articles sur les Teams : Ducati Team