Le pilote tests Stefan Bradl avoue qu’en ce moment, chez Honda, on travaille dur et différemment. Les pilotes en RC213V tombent plus souvent qu’à leur tour, cherchent leurs sensations, et même Marc Marquez souffre de cette conjoncture aux airs de crise puisqu’il en est à 17 chutes avec deux Grands Prix en moins que ses collègues en MotoGP dans les bras. Ou du moins un bras et demi comme le souligne le team manager Repsol Alberto Puig. Le HRC est un chantier à ciel ouvert en vue de 2022. Les propos de l’Allemand sont en ce sens édifiants…

Ce week-end, c’est le quatorzième rendez-vous du championnat MotoGP à Misano qui attend les protagonistes des Grands Prix. Ce n’est cependant pas de cette façon que Honda aborde cette étape du calendrier. Pour la marque japonaise, en effet, ce sont plus les deux jours de test que les trois de la compétition qui seront essentiels. Une tendance qu’avait déjà donné Pol Espargaró aussi déprimé de son retour d’Aragon qu’il avait été extatique après sa prestation précédente à Silverstone : « je suis impatient de participer au test à Misano. Les deux jours de roulage seront d’une grande aide parce qu’actuellement, l’un de nos plus gros problèmes est le manque de tests que nous avons eu cette année. Tirons-en le meilleur parti ».

Stefan Bradl Marc Marquez

Stefan Bradl : “le prototype Honda 2022 sera présent à Misano

Et lorsque l’on parle de test chez Honda, le regard se porte sur le pilote d’essai Stefan Bradl, dont c’est la vocation au HRC. Du moins en théorie, car en pratique, en ce moment, ce n’est pas vraiment le cas. L’ancien Champion du Monde de Moto2 explique ainsi, mentionnant que Marc Márquez a reçu une nouvelle version de châssis du Japon pour les deux rendez-vous en Autriche : « parfois, le nouveau matériel va directement dans le box de Marc, je n’ai pas le temps de l’essayer ».

« Au cours des dernières semaines, Honda a apporté du nouveau matériel lors des Grands Prix. Certains d’entre eux, je ne peux pas les juger car je ne les ai pas encore évalués moi-même », rapporte Stefan Bradl. Le septuple vainqueur en Grand Prix restera également à Misano pour les tests IRTA mardi et mercredi. « Le prototype Honda 2022 y sera présent » assure-t-il. Bradl ne sait pas encore s’il participera au test de Misano durant les deux jours. « Cela dépend s’il y a du nouveau matériel à tester. Pour l’instant, je ne suis prévu que mardi. Mais cela peut encore changer ». Il participera aussi à la compétition MotoGP en tant que wildcard.

Jerez-GP 2021 : Stefan Bradl (6) en course aux côtés d'Espargaró et Márquez



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez, Stefan Bradl

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team