Stefan Bradl est un pilote d’essai officiel Honda et, pour son travail, il a reçu les compliments appuyés d’un Marc Márquez reconnaissant. L’Allemand a aussi eu l’occasion de faire des Grands Prix cette saison aux côtés du phénomène de Cervera, octuple titré depuis la Thaïlande, en lieu et place d’un Jorge Lorenzo blessé, dans tous les sens du terme. Il explique cette situation vue de l’intérieur du box Repsol Honda…

Stefan Bradl est dans les coulisses du HRC et sait donc parfaitement ce qu’il s’y passe. Au sujet du cas Jorge Lorenzo, il a apparemment libre parole si l’on en juge par sa dernière sortie rapportée par Speedweek : « les résultats poussent à l’inquiétude » annonce ainsi Bradl. « J’ai observé de près la situation en Aragón. Par exemple, j’y étais vendredi lors de son compte rendu technique. Je suis un peu désolé pour lui parce qu’il est perdu. »

Il poursuit : « il ne sait pas par où commencer avec la moto. En outre, il a ce coéquipier Marc Márquez à 20 mètres à côté de lui dans la surface, ce qui l’épuise mentalement. Le problème est que Jorge Lorenzo n’a pas confiance en la moto. En même temps, Marc gagne tout sur la piste avec cette moto. Ajoutez à cela les blessures de Jorge à Assen. Il ne sort pas de ce tourbillon pour le moment. C’est extrêmement difficile pour lui. »

Une conjoncture qui ouvre le débat sur la suite de la collaboration entre Por Fuera et Honda. L’Allemand n’est a priori pas candidat à un éventuel remplacement de dernière minute. Il a néanmoins confirmé la prolongation de son contrat HRC en tant que pilote d’essai. « Mon avenir est bon. Je continuerai en tant que pilote d’essai chez Honda. » La dernière rumeur sur cet épineux sujet voudrait que le Majorquin décourage à ce point son employeur par ses résultats qu’il l’invite à négocier une fin prématurée de son bail…



Tous les articles sur les Pilotes : Jorge Lorenzo

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team