Bien plus qu’un maître de cérémonie, c’est carrément en maître des lieux qu’a régné Stefan Pierer, hier, lors de la présentation des troupes KTM en vue de la saison 2019 de Grand Prix. Et pour cause : l’homme de 62 ans est le grand patron ! Cette année, la cérémonie du levé de voile avait quelque chose de particulier : les effectifs ! Une armada tant en MotoGP qu’en Moto2 sans oublier le Moto3. Sera-t-elle invincible ? Le boss demande de la patience. Mais le succès est inévitablement au bout du chemin.

Un parcours qui a été programmé sur cinq ans avec un budget de 40 millions de dollars par an. Chez KTM, on se dit tout et Stefan Pierer a livré les chiffres sans sourciller : « 40 millions, c’est le coût total pour s’investir dans les trois catégories. Nous avons besoin de 10 millions de dollars pour les Rookies Cup, Moto3 et Moto2. Le MotoGP coûte environ 30 millions de dollars bruts, et grâce à nos amis et partenaires de Red Bull, nous avons un budget net de 20 millions de dollars ».

Par ailleurs, chez KTM, on aime son terroir, on garde toujours en mémoire ses origines. Le PDG de KTM a ainsi souhaité la bienvenue au Stadtsaal de Mattighofen. À seulement 200 mètres, le KTM Moto Hall ouvrira ses portes le 9 mai, une sorte de musée où l’on pourra voir tous les modèles KTM importants du passé à aujourd’hui. « Bienvenue à Mattighofen, le centre du pouvoir dans le secteur européen des véhicules à deux roues“, a déclaré de bonne humeur le patron. « La plupart des gens savent que la lettre M de KTM fait référence à Mattighofen ».

Originaire de Styrie, il poursuit : « la course est un élément fondamental de notre ADN. Ready to Race est notre slogan depuis de nombreuses années. Racing signifie innovation. Chaque week-end ou tous les deux week-ends, vous regardez nos succès et nos réalisations à la télévision ou sur Internet. Vous vous demandez : combien de secondes sont manquantes ? Ou combien de dixièmes de seconde sont manquants ? La course vous oblige à faire tout ce qui est en votre pouvoir pour atteindre le sommet du podium. C’est notre philosophie. Cette philosophie nous motive depuis près de 30 ans et nous mène au succès ».

« En MotoGP, nous sommes encore des débutants. Nous sommes au début de notre troisième année. C’est un projet de cinq ans. À la fin de la cinquième année, nous voulons voir des podiums. Dans la saison à venir, nous voulons atteindre des classements à un chiffre dans les courses. C’est réaliste. Parce que nous sommes encore nouveaux venus, même si nous avons déjà collecté beaucoup de données. Mais cette année, on y va tous ensemble. Nous avons maintenant quatre pilotes MotoGP pour la première fois, grâce au patron de l’équipe Tech3, Hervé Poncharal. C’est un grand honneur pour lui de s’être associé à KTM. Nous allons bien travailler avec lui. Nous avons donc trois nouveaux pilotes MotoGP, dont deux dans l’équipe Tech3, Miguel Oliveira et Hafizh Syahrin ».

Il est aussi heureux d’avoir pu refaire le lien avec l’histoire… « Ce qui me touche vraiment émotionnellement c’est d’avoir avec nous Johann Zarco. Il a été le premier vainqueur de la Red Bull Rookies Cup en 2007. Il est maintenant revenu dans la famille KTM », se réjouit Pierer. « Alors toutes les mesures ont été prises. Aujourd’hui, avec notre partenaire de longue date Red Bull, de la Rookies Cup aux Moto3 et Moto2, nous avons toutes les plates-formes qui soutiennent nos talents jusque dans la catégorie MotoGP. Ces opportunités de carrière fonctionnent parfaitement, comme on le voit chez des talents comme Oliveira, qui vient également de la Rookies Cup. Avec Jorge Martin, Marco Bezzecchi, Philipp Öttl, Jorge Martin et Can Öncü, la prochaine génération se fait déjà remarquer ».

Il termine sur Speedweek : « nous aurons besoin de patience dans le Championnat du Monde MotoGP. Mais à la fin nous gagnerons dans cette catégorie ».

Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP