Ce week-end de rentrée en Styrie aura un goût particulier pour une équipe Petronas Yamaha dont la vocation est de former les futurs champions du MotoGP. Or, dans son box, sur le Red Bull Ring, les couleurs malaisiennes seront arborées par un Valentino Rossi de 42 ans et un Cal Crutchlow de retour aux 35 printemps. Une physionomie que le patron Razlan Razali a déjà juré ne plus vouloir voir sous son auvent en 2022…

Mais en attendant, il en est ainsi. Valentino Rossi, dont on attend le moindre indice qui donnerait une idée de ses projets pour l’an prochain, arrive reposé et affûté comme au premier jour, mais en étant aussi réaliste sur ce qui l’attend sur ce tracé avec une Yamaha… « Les vacances d’été ont été bonnes. J’ai pu me détendre et passer du temps avec les miens, avant de rentrer chez moi pour m’entraîner sur les motos » dit le Doctor. « Ce sera bien de courir à nouveau ce week-end, mais pour être honnête, je ne suis pas sûr que ce soit la meilleure piste pour nous. Nous connaissons les domaines où notre moto est forte, mais il y a aussi des domaines que nous devons améliorer et je pense que la piste autrichienne peut ne pas jouer sur nos points forts ».

On rappellera que le Red Bull Ring est l’un des rares circuits où l’Italien n’a jamais été sur le podium du MotoGP. Pourtant, lors des deux courses autrichiennes en 2020, Valentino Rossi a profité d’un top 5 et d’un top 10 (cinquième et neuvième). Mais l’endroit a aussi ses charmes bucoliques… « C’est un très bel endroit, avec beaucoup de verdure autour, donc même si c’est une piste difficile, c’est un bel endroit. Il va falloir essayer de trouver le meilleur équilibre pour ces deux prochaines courses, car elles sont toutes les deux à Spielberg, et essayer d’en tirer le plus possible pour nous-mêmes. »

Petronas

Quels objectifs pour les Yamaha Petronas ?

Un travail qu’il accomplira avec cette fois Cal Crutchlow comme voisin chez Petronas. En effet, Franco Morbidelli se remet d’une opération à un genou : « j’ai vraiment hâte de revenir sur la grille et de prendre le rythme d’un week-end de course, même si cela va être très différent du travail que j’ai fait cette année en tant que pilote d’essai Yamaha » commenté l’Anglais. “Le circuit de Spielberg n’est pas un circuit que j’ai beaucoup aimé dans le passé, cependant j’ai terminé quatrième en 2018 et c’était un bon résultat ».

Il ajoute : « ce n’est pas un circuit rapide et fluide, c’est un endroit où il faut être rapide et très précis. Je n’ai pas d’objectif en tant que tel en termes de résultats, mon objectif principal sera simplement d’essayer de m’améliorer session par session. Je travaillerai avec Ramón Forcada, qui connaît très bien la moto Yamaha. Je pense que ce sera bien puisque Ramón était avec Yamaha quand j’y étais. Je suis sûr que ça ira bien. Je veux juste m’assurer de faire du bon travail pour l’équipe » conclut l’ancien de Honda.

Cal Crutchlow



Tous les articles sur les Pilotes : Cal Crutchlow, Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team