Alex Rins fera ses grands débuts en MotoGP l’année prochaine, un privilège doublé de l’opportunité d’un statut d’officiel, puisque l’Espagnol a été préféré chez Suzuki au Français Johann Zarco. Des augures favorables qui mettent aussi la pression. Car on pardonne moins à un pilote d’usine, à quand bien même ferait-il ses premiers pas dans la catégorie reine. Rins fera équipe avec le viril Iannone qui aura à cœur de montrer que Ducati s’est trompé en le laissant pour Dovizioso. Mais c’est Vinales qui préoccupe l’Espagnol.

C’est un sacré challenge qui se présente à Alex Rins. Il a quitté le Moto2 en décevant quelque peu de ne pas jouer le titre mondial jusqu’au bout et dès ses premiers tours de roue avec la Suzuki GSX-RR, il a lourdement chuté pour mieux se blesser aux vertèbres. Des lésions qui l’ont tenu éloigné des tests de l’intersaison alors qu’il avait tant besoin de rouler et s’aguerrir au nouveau monde qui l’attend.

Des débuts compliqués donc que l’intéressé aimerait à présent laisser derrière lui. Il a réapparu en public lors d’une manifestation promotionnelle à Madrid pour rassurer et donner des nouvelles. Il va mieux et pense à la saison prochaine, en prenant comme point de référence non pas son équipier désigné Iannone, mais un Maverick Viñales qui a quitté les lieux avec une victoire pour rejoindre Yamaha : « avec Maverick, nous avons souvent été en compétition durant nos carrières. Il a fait deux belles saisons ce qui veut dire que je dois prendre ses résultats comme exemple. Et ils ne sont pas mauvais du tout ».

« Cela me met un peu la pression et ça me coûtera sans doute un peu. J’ai toujours roulé contre lui. Il s’est très vite adapté et il a fait du très bon travail. J’espère arriver rapidement à son niveau ». Une belle intention, mais la marche est haute : « il est exact que le MotoGP demande beaucoup plus physiquement. Le premier jour avec la Suzuki m’a beaucoup fatigué et ce bien avant l’heure du déjeuner ! Ma blessure a retardé mon entrainement, mais je m’y suis remis progressivement. J’ai rechargé mes batteries et il me reste encore un mois avant la reprise. Je suis optimiste ».



Tous les articles sur les Pilotes : Alex Rins, Andrea Iannone, Maverick Vinales

Tous les articles sur les Teams : Team Suzuki Ecstar