On ne s’endort pas en MotoGP. Chaque constructeur y va de sa nouveauté depuis le lendemain du dernier Grand Prix de Catalogne. Et Suzuki n’est pas en reste. Davide Brivio, qui demandait à Hamamatsu un plus grand investissement et une mobilisation de tous les instants, aurait-il été entendu au Japon ? On le dirait bien, ce qui rend Álex Rins encore plus redoutable dans la course au titre…

Lorsque la GSX-RR a été porté au sommet du podium du Grand Prix des Amériques par Álex Rins, Suzuki reconnaissait que son objectif de la saison venait d’être atteint. Davide Brivio, l’homme de la marque sur le terrain, martelait tout de même dans la foulée que les choses ne faisaient que commencer, et qu’il fallait continuer à œuvrer et à investir.

Nous voilà à la veille d’Assen, huitième rendez-vous au calendrier avec un Álex Rins troisième au championnat. Après la Catalogne, une journée de test a eu lieu où l’Espagnol a pu tester le nouveau châssis amené du Japon qui avait été évalué lors de la course à Montmeló par le pilote d’essai invité, Sylvain Guintoli. On apprend à présent que ce nouvel opus sera du voyage aux Pays-Bas.

« Nous avons acquis beaucoup d’informations avec Sylvain et Alex, qui ont tous deux essayé notre nouveau châssis modifié » a déclaré Ken Kawauchi, responsable technique. « Lors d’un week-end de course, il est difficile de tester correctement les nouvelles pièces et les nouveaux paramètres. C’est pourquoi ces journées d’essais sont vraiment importantes et utiles ».

Rins, quatrième de la course catalane, a fait quelques tours rapides sur le châssis GSX-RR standard pour mener les feuilles de temps pendant une grande partie de la journée, avant d’essayer le nouveau design. Bien que le cadre modifié offre des améliorations en matière de freinage, il a eu un coût dans d’autres domaines, d’où sa prudence face à la prise de décision finale.

« J’ai constaté que le châssis modifié présentait de nombreux points positifs, mais j’aimerais aussi améliorer certaines choses à son sujet » a déclaré Rins. « Il n’y a pas grand-chose à changer, mais nous allons l’évaluer plus avant pour essayer d’en tirer le meilleur parti possible ».

Le directeur de l’équipe, Davide Brivio, a déclaré que la prochaine évaluation se ferait “probablement” lors du prochain week-end TT néerlandais : « nous pensons que le nouveau châssis améliorera la stabilité de freinage. Cela pourrait être utile sur certains circuits, Alex va donc l’essayer à nouveau à Assen”. Il termine : « nous avons également testé l’électronique, l’ergonomie et un pneu Michelin. Dans l’ensemble, le test a été positif, avec un bon rythme d’Álex ».

Tous les articles sur les Pilotes : Alex Rins

Tous les articles sur les Teams : Team Suzuki Ecstar