En ce lundi 7 juin 2021, Valentino Rossi a répondu aux questions des journalistes depuis le circuit de Barcelona-Catalunya à l’issue du test MotoGP .

Nous sommes allés écouter (via un logiciel de téléconférence) les propos du pilote italien qui a conclu ces essais en 10e position.

Comme à notre habitude, nous reportons ici les paroles de Valentino Rossi sans la moindre mise en forme, même si cela est traduit de l’anglais.


Valentino Rossi : « Pour moi, ce test de lundi n’était pas mal. Nous n’avions pas beaucoup de nouveautés de Yamaha à essayer mais au final nous avons bien travaillé et nous avons fait progresser la moto. Dès le début, avec simplement un nouveau jeu de pneus, le rythme a été le même que samedi. Ensuite, nous avons travaillé et progressé : je dois être P9 en ce moment mais je ne sais pas si quelqu’un m’a dépassé, mais mon rythme n’était pas mauvais. Nous avons amélioré les réglages et nous avons travaillé sur les suspensions. Ce n’était pas mal car j’étais plutôt rapide. »

Que pensez-vous des dernières décisions des commissaires FIM MotoGP ?

« (Rires) Pour moi, il y a toujours trop de confusion et ce qui arrive n’est jamais clair dans ce genre de situation difficile. Vous ne savez jamais ce qui peut arriver une heure ou deux après la course car il y a beaucoup de confusion. Pour moi, les règles ne sont pas assez précises, et avec vraiment beaucoup de ces règles que vous pouvez lire, le panel des commissaires décidera quoi qu’il en soit ultérieurement ce qu’il a à faire. Cela veut dire que ça peut changer tout le temps et que pour chaque pilote, chaque catégorie et chaque course, vous pouvez peut-être avoir une réaction différente. Je pense que cela engendre beaucoup de confusion. »

Qu’avez-vous essayé aujourd’hui ?

« Le test était très important pour nous pour essayer de comprendre pourquoi pourquoi j’étais plus lent hier pendant la course que ce que à quoi je m’attendais après mon rythme dans le warm up et la FP4. Mais aujourd’hui, je n’étais pas mal et je suis toujours plus ou moins resté dans le top 10, ce qui était je pense mon niveau normal durant ce week-end. Nous n’avions pas beaucoup de trucs à essayer, mais nous avons essayé des suspensions différentes, un nouveau pneu arrière pour Michelin et les gros disques de freins pour l’Autriche. Pour le reste, nous avons travaillé sur la moto et nous avons essayé d’améliorer la motricité à l’accélération et le feeling. Je suis heureux car j’ai une bonne base, et en particulier j’ai été plutôt fort durant l’après-midi. »

La course des Moto3 a été assez effrayante hier. Qu’en pensez-vous ?

« Comme je l’ai dit hier, je suis effrayé en regardant les courses de Moto3. Pour moi, c’est maintenant trop dangereux et vous êtes toujours inquiets quand vous regardez les courses. Vous n’appréciez plus les courses. Je n’apprécie plus les courses car je suis toujours inquiet. Pour moi, il n’est pas facile d’améliorer la situation mais une façon serait de parler sérieusement aux pilotes, mais pas à tous les pilotes ensemble : ils doivent parler sérieusement directement à chaque pilote, et si quelqu’un fait quelque chose de dangereux, ils doivent lui parler et lui dire qu’à la prochaine course il ne pourra plus le faire. Selon moi, ils doivent porter plus d’attention de ce point de vue. Ils doivent élever le niveau, mais cela veut dire que c’est un travail, un travail difficile : vous devez travailler, vous devez perdre du temps. Vous devez travailler, et parfois ce n’est pas facile (rires). »

Il y a certaines rumeurs liant Pedro Acosta au team VR46 en Moto2. Pouvez-vous les confirmer ?

« Oui, j’ai lu ça mais ce n’est pas vrai. Bien sûr, nous sommes heureux et Pedro Acosta est le nouveau super héros, mais non, je pense que nous continuerons avec notre projet et avec nos pilotes de la Riders Academy. Je pense. »

 

Test MotoGP Barcelone Catalogne : classement

Crédit classement : MotoGP.com

 




Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team