Il est de notoriété publique que Marc Marquez est encore très loin de la forme physique qu’il affichait du temps de sa splendeur, soit avant son terrible accident à Jerez en juillet 2020. Et d’autant plus qu’il est le premier à, non seulement le dire, mais aussi le répéter. Cela étant dit, malgré ses chutes à répétition depuis son retour à la compétition, il constate des phases encourageantes pour des lendemains qui chantent, comme les sept premiers tours, mais aussi les derniers pour lui, du Grand Prix de Catalogne. Sur le même tracé de Montmelo un test était organisé ce lundi. Allait-il rester au repos ? C’est ce que l’on attendait. Mais au lieu de ça, il a aligné 87 tours en s’occupant de trois Honda…

Entraînement difficile, guerre facile dit le dicton. Marc Marquez ne demande apparemment qu’à le vérifier au vu de son abnégation à limer la piste de Montmelo lundi lors du test MotoGP qui succédait au Grand Prix de Catalogne. Certes, le week-end prochain, c’est relâche, mais l’officiel Honda en a pris dans les bras jusqu’au prochain rendez-vous sur le Sachsenring, un de ses deux jardins secrets avec celui d’Austin…

Mais avant de filer vers l’Allemagne, il fallait en finir avec la Catalogne… « Je suis détruit ! Je suis très fatigué, j’ai souffert, mais j’avais besoin d’une journée comme celle-ci, pour rouler beaucoup » commente l’octuple champion du monde. « J’ai essayé quelques trucs, mais j’ai surtout travaillé sur moi-même pour mieux rouler. J’ai fait le plus de tours qu’il a été possible de faite. Au début, j’avais un peu de mal, puis ça s’est amélioré. Je ne pouvais pas pousser à 100 %, mais en même temps c’était une journée importante pour vérifier ma condition physique ».

Marc Marquez et sa moto noire pour y voir plus clair

Voilà pour l’homme. Et la Honda ? Car au vu des résultats, elle a aussi besoin de beaucoup de roulage… Marc Marquez a travaillé sur trois motos, avec une attention particulière pour une avec un carénage en fibre de carbone brut… « On a essayé de nouvelles aérodynamiques, puisqu’on a encore la possibilité de faire une homologation. J’ai senti quelques petites différences, peut-être que la nouvelle solution peut être utile sur certains circuits. La moto noire a eu plusieurs gros changements par rapport à la machine de cette année, mais ce n’est pas un prototype. Disons que c’est similaire à quelque chose que j’ai déjà essayé, dont nous devons comprendre le chemin à prendre pour l’avenir. Nous y reviendrons lors des essais de Misano ».

L’Espagnol garde la confidentialité absolue sur les différences par rapport à la RC213 de dotation cette saison. Cependant, il précise : « le moteur est le même mais il y a changements importants dans l’équilibre général. Ce ne sont pas de simples changements mineurs, mais quelque chose qui m’a permis de mieux rouler que lors du dimanche. C’est le côté positif de ces tests ».

MotoGP Test Catalogne : chronos

Crédit classement : MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team