Franco Morbidelli a pu profiter de deux séances de roulage ce mercredi sur le Circuit de Jerez – Ángel Nieto, pour la première fois depuis les essais de présaison au Qatar. Sur sa Yamaha YZR-M1, « Francky Morbido » a réalisé le neuvième temps des essais du matin en 1’38.733 à 0.792 du chrono le plus rapide de Marc Márquez. L’après-midi, il se classait dixième en 1’38.646 à 0.853 de Maverick Viñales, incapable d’améliorer en raison d’une petite chute dans le dernier virage à dix minutes de la fin. Cela le plaçait en fin de journée en quatorzième position.

« Tout d’abord, je suis vraiment heureux d’être de retour sur le circuit et de retrouver ma famille du circuit, mon équipe. Deuxièmement, c’était très agréable de retrouver ma M1 et je me suis senti très bien dès le premier tour de piste. Nous avons immédiatement commencé à travailler sur les réglages et à nous préparer pour le week-end à venir. Il y a encore des choses à améliorer, mais je me suis senti bien et nous savons ce que nous devons améliorer. »

« Malheureusement, je n’ai pas pu voir quel était mon vrai potentiel aujourd’hui après une erreur dans le dernier virage vers la fin de la deuxième session, mais je sais que le potentiel est là. »

« Lorsque je suis entré en piste avec des pneus neufs pour réaliser un bon temps », explique-t-il,  « j’ai chuté dans le virage 13 : dans le tour d’entrée, j’ai beaucoup ralenti pour sortir de la circulation dense, et lorsque j’ai repris la piste, je n’étais pas assez concentré. Je n’ai pas pensé à ça, au fait que le pneu était froid, et je me suis retrouvé par terre au 13ème virage. »

« La chose dont je suis désolé est que je sois tombé par manque de concentration alors que je ne poussais pas, mais c’est arrivé. »

Franco a éprouvé de bonnes sensations lorsqu’il a pu à nouveau piloter sa Yamaha M1 : « C’était vraiment bien de pouvoir retourner dans le stand, de travailler avec l’équipe et de se remettre en piste. Aujourd’hui, je voulais reprendre confiance en la moto, et je dirais que les réponses ont été réconfortantes dès le premier tour. Bien sûr, il y a des choses à améliorer, mais c’est normal vu la situation que nous avons vécue. »

Le bon travail réalisé par Yamaha a également été démontré par la présence de deux des motos d’Iwata aux deux premières positions, même si Morbidelli prévient de qui sera l’homme à battre.

« Yamaha a fait de grands progrès en ce qui concerne nos points faibles, c’est-à-dire l’accélération et l’adhérence, comme en témoigne le fait que du matin à l’après-midi, mes performances ne se sont pas détériorées, même avec des pneus usagés. Le plus rapide des classements actuels avec des pneus usagés est Marquez, qui actuellement est l’homme à battre sur cette piste. »

Photos © Petronas SRT



Tous les articles sur les Pilotes : Franco Morbidelli

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team