Après deux journées réservées aux pilotes d’essais auxquelles Stefan Bradl pour Honda, Sylvain Guintoli pour Suzuki, Cal Crutchlow pour Yamaha, Lorenzo Savadori pour Aprilia et Dani Pedrosa pour KTM, ont répondu présent, le test MotoGP officiel débute ce matin pour deux jours pour tous les pilotes titulaires sur le circuit de Jerez,  à l’exception de Maverick Vinales qui roule depuis mardi en bénéficiant des concessions dont Aprilia dispose.

Par ailleurs, Ducati ayant déjà testé ici avec Michele Pirro il y a une dizaine de jours, la firme de Borgo Panigale n’a pas jugé utile de participer aux journées réservées aux pilotes d’essais.

La piste ouvre de 10 heures à 18 heures mais, même si la météo est très bonne avec un fort soleil, les températures sont souvent trop basses avant 11h00 pour commencer à travailler efficacement. De même, la fin d’après-midi est rendue difficile par le soleil couchant éblouissant les pilotes dans l’axe de la ligne droite secondaire.

Lors des deux journées préalables, Sylvain Guintoli n’a pas chômé en essayant un nouveau moteur, un nouveau châssis et quantité d’éléments aéro…

On rappellera que ce sont les deux derniers jours en piste en 2021 avant la trêve hivernale. Puis tout le monde arrêtera ses activités en piste jusqu’en février , date à laquelle les tests en Malaisie ouvriront le millésime 2022. Ce sont donc des tests importants pour travailler sur  les prototypes de l’année prochaine . Beaucoup de nouveautés sont attendues, si ce n’est même espérées chez Yamaha et Suzuki, qui ont pris un coup sur la tête par Ducati lors d’un dernier Grand Prix de Valence où les GP21 ont été en démonstration.

Les nouveaux venus en MotoGP sont Remy Gardner et Raul Fernandez chez Tech3 KTM, Fabio Di Giannantono chez Gresini Ducati, Marco Bezzecchi chez VR46 Ducati et Darryn Binder, directement arrivé du Moto3 chez RNF Yamaha.

Luca  Marini  utilisera la dernière évolution de la  Ducati DesmosediciGP  et en 2022, il aura la GP22. Dans l’équipe Gresini Enea  Bastianini  aura la même moto mais en 2022, il gardera la GP21. Chez Yamaha,  Dovizioso  fera ses débuts sur la M1 officielle dans ces essais.

Le soleil est présent à Jerez. Il fait 16° dans l’ait et la piste est à 10.6°.

Chez Gresini, on entre de plain pied dans l’exercice 2022…

Chez Honda, on est heureux de revoir un Pol Espargaró souriant…Le grand absent du box Repsol est Marc Marquez, aux prises avec une diplopie après une chute à l’entraînement. Pour le moment, on ne sait pas encore si l’octuple champion du monde devra subir une intervention chirurgicale.

Bezzecchi est prêt à sauter le pas…

Et il n’y a pas que lui !

Les pilotes d’essai Dani Pedrosa, Sylvain Guintoli, Lorenzo Savadori, Mika Kallio et Takuya Tsuda sont également à l’œuvre dans ces essais. En revanche, le patronyme de Cal Crutchlow pour Yamaha n’apparaît pas dans la liste…

Près d’une heure s’est écoulée depuis le début des tests mais personne n’a encore pris la piste. Il fait encore trop frais pour bien travailler. Luca Marini ouvre enfin les hostilités avec la Ducati de l’équipe VR46 et établit le premier temps de la journée en 1: 43.364. Nakagami, Rins et Mir suivent. Rins prend la tête avec 1: 40.641, suivi de Nakagami qui passe ensuite en 1’38.543.

Brad Binder, Alex Marquez, Pol Espargarò et Oliveira rejoignent la fête. Bagnaia s’apprête à y aller.

Première hiérarchie…

1
T. NAKAGAMI
1’37,713
2
A. RINS
+0.684
3
J.MIR
+1.113
4
M. OLIVEIRA
+1.566
5
B. BINDER
+2.882
6
P. ESPARGARO
+4.121
7
L. MARINI
+5.651

Le champion du monde fraichement tatoué Fabio Quartararo sort en piste. Pendant de temps, Joan Mir présente son casque hivernal…

Le TOP 10 à 11h30 : Nakagami, Bagnaia, Brad Binder, Rins, A.Marquez, P. Espargarò, A.Espargarò, Zarco, Oliveira et Mir. Quartararo s’installe à la troisième position.

Darryn Binder se lance dans la mêlée…

Un point sur la classement à 11h40 :

Mise à jour météo : beau temps, idéal pour la séance. La température de l’air est de 20,5º, celle de l’asphalte est de 14º. Morbidelli se classe troisième. Des 29 pilotes en lice, seuls Bradl, Guintoli et Pedrosa n’ont pas pris la piste.

Le directeur de course Ducati Gigi Dall'Igna avec Bastianini (à gauche) et la recrue Di Giannantonio

12h00 Le TOP 10 depuis le début de l’exercice : Nakagami premier avec 1’37.713, Bagnaia, Morbidelli, Quartararo, B. Binder, Rins, A.Marquez, P. Espargarò, A.Espargarò et Zarco.

13h00 : l’un des objectifs de ce test pour Enea Bastianini est d’améliorer les performances sur le tour lancé en vue des futures qualifications. Il semble sur la bonne voie : il est désormais 2e à 84 millièmes de Nakagami.

13h26 : cinquième temps pour Quartararo à 3 dixièmes de Nakagami.

Une chute pour Savadori sonne les 14h00 dont voici le classement :

Profitons de l’actualité réduite en piste pour, comme le team CIP d’Alain Bronec, nous souvenir que trois des protagonistes du MotoGP ont fait leurs débuts dans la structure française basée à Alès…

Le cap de la mi-séance franchi permet d’espérer une prochaine amélioration des chronos. Avec une référence en 1’37.713 réalisée par Takaaki Nakagami dès ses premiers tours sur une piste froide, on est encore à plus d’une seconde du record détenu par Maverick Vinales en 1’36.584 depuis 2020.

Malgré ses 140 tours déjà effectués mardi et mercredi, Sylvain Guintoli a repris la piste au guidon d’une GSX-RR joliment décorée. Entre l’endurance, les tests MotoGP et ses activités de commentateur pour BT Sport et Canal+, le pilote français est certainement un des hommes les plus actifs de la compétition de vitesse.

A cet égard, c’est pour le moment Johann Zarco qui s’est montré le plus assidu en piste, avec déjà 52 tours parcourus.
A l’approche des 15h00, on se dirige vers le moment le plus productif de la journée et on dénombre une petite dizaine de pilotes simultanément en piste, dont Fabio Quartararo, Johann Zarco, Luca Marini, Jorge Martin, Lorenzo Savadori, Sylvain Guintoli et Darryn Binder.

Classement à 15h00:

Le team VR46, pour le moment encore sans sponsor…

Dans le paddock, on note la présence supplémentaire de nombreux camions KTM, indiquant sans doute que Mattighofen a apporté une multitude de choses à tester. L’usine autrichienne ne lâche rien, malgré un essoufflement de la progression des résultats cette année…

Au niveau des choses visibles, on constate que Honda essaie à nouveau la prise d’air « façon Yamaha », tout comme Ducati. La firme de Tokyo dispose aussi de nouveaux ailerons.

On ne sait pas encore pour les autres, mais le team Suzuki vient d’annoncer que ses pilotes communiqueront avec la presse ce soir et demain à la pause. Pour le moment, Alex Rins est troisième à 97 millièmes, Joan Mir 10e à une demi-seconde.

Johann Zarco remonte en 5e position.

Motociclismo présente une bien belle galerie de photos…

A 15h27, Francesco Bagnaia réveille tout le monde en réalisant le meilleur temps avec une GP22: 1’37.536  puis 1’37.415.


Dans la foulée, Enea Bastianini répond en 1’37.402 au guidon d’une GP21: l’offensive Ducati a commencé !

Franco Morbidelli passe Fabio Quartararo au classement.

15h40: Drapeau rouge à cause d’une chute d’Aleix Espargaro au virage #4 ! L’interruption ne dure que quelques minutes avant la réouverture de la piste.

Juste avant 16h00, Maverick Vinales est en passe d’améliorer mais se rate dans le dernier secteur. Au tour suivant, le pilote Aprilia allume de 2e secteur en rouge pour se positionner 3e.

Classement à 16h00:

Pour le moment, Raul Fernandez mène le bal des rookies devant son coéquipier Remy Gardner, Fabio Di Giannantonio, Marco Bezzecchi et Darryn Binder.

En tête, quatre minutes après 16h00, Takaaki Nakagami reprend son leadership en 1’37.313 !

Un peu avant 16h30, Johann Zarco remonte à la 2e place !

Jack Miller progresse à la 12e puis la 8e pendant que son coéquipier teste un échappement « spaghetti ».

21e, Fabio Di Giannantonio prend l’avantage sur les autres rookies. On reste toutefois à plus de 2 secondes des leaders.

Sortie de la « Black Suzuki » aux mains de Joan Mir

Classement à 17h00:

 

En l’absence de Marc Marquez, le pilote LCR Nakagami et leader travaille sur la Honda 2022. A 38minutes du terme de cette journée, de nombreux pilotes se sont déjà arrêtés aux stands : Bastianini, Quartararo, Bagnaia, les frères Espargaró, Brad Binder, Marini, Martin, Oliveira, Mir, Kallio, Miller, Fernandez, Tsuda Gardner, Di Giannantonio, Bezzecchi…

Nakagami, Mir, les frères Binder et Kallio les seuls en piste. Le journée s’achève. Et voici la hiérarchie de cette première journée de l’intersaison 2022…

Crédit classements: MotoGP.com