KTM a donc fait les freins à ses concurrents directs pour s’adjuger la pole position du déconfinement. La marque autrichienne a ainsi fait son entrée dans le monde d’après en s’installant deux jours durant sur le Red Bull Ring. Pour se remettre en jambe ? Pas seulement, même si s’entraîner à travailler sous le régime d’un protocole sanitaire inédit faisait partie du programme. Mais il faut aussi se souvenir que le gel technique décidé pour les moteurs et l’aérodynamique n’interviendra que le 29 juin. Donc, il s’agissait aussi de faire du développement. Le chef d’orchestre Mike Leitner explique…

Rester éloigné pendant 86 jours de sa RC16 a été un calvaire pour le personnel compétition de KTM impliqué en MotoGP. Le pilote Pol Espargaró était aussi dans cette souffrance, à tel point qu’il s’est rué sur la piste autrichienne dès qu’elle a été ouverte, ne se souciant plus de la température du bitume… Une motivation qui était aussi alimentée par un plan de travail conséquent. L’usine de Mattighofen n’était donc pas seulement là pour se déverrouiller, mais aussi pour développer la machine. Une ambition que la présence du pilote d’essai Dani Pedrosa a étayé… Comme la présence rare et personnelle du concepteur du moteur, Kurt Trieb.

Mike Leitner, le team manager, explique : « après ces deux jours d’essais, je peux seulement dire que je suis très heureux que nous ayons pu organiser ce test. Nous avons été la première équipe MotoGP à revenir sur la piste. Cela a vraiment nécessité d’énormes efforts de la part des employés de KTM dans le département compétition à Munderfing. Il n’a pas été facile d’amener tous les membres de l’équipe en Autriche. Tous les techniciens devaient se soumettre à un test Covid 19 négatif au préalable. Ces efforts ont été très importants et bons pour la mentalité des pilotes, pour l’image de l’entreprise et pour l’esprit des personnels du département course. Je voudrais également remercier le projet Spielberg d’avoir rendu ce test possible pour nous en tant qu’opérateur de piste de course. »

“Un bon test pour les pilotes, le personnel et l’usine”

« Dans l’ensemble, nous avons eu de la chance avec les conditions météorologiques », a ajouté Leitner. « C’était un peu fastidieux le matin car les températures étaient initialement très fraîches de 9 degrés. Voilà pourquoi nous avons attendu un peu. Mais nous avons eu d’excellentes conditions ».

« Ces deux jours ont été très utiles pour Pol, car après la longue pause, il a pu se réhabituer à la vitesse de la machine MotoGP », a ajouté Leitner. « Après trois mois, chaque pilote a de nouveau un besoin urgent de kilomètres sur la machine de course. Il était important pour Dani Pedrosa que nous puissions enfin poursuivre notre programme de tests. Dans l’ensemble, nous pouvons parler d’une conclusion très positive après ce test. Nous sommes maintenant ravis du calendrier que Dorna prévoit de publier à la mi-juin. Maintenant, nous attendons avec joie les premières courses, car c’est notre vie, notre mentalité, notre tâche. Toute notre équipe est impatiente de vivre le début de la saison. »

Avant cela, KTM fera un autre test en juin au Red Bull Ring, puis en juillet à Brno, avant de descendre en Espagne et rejoindre Jerez. Là, un autre test aura lieu le 15 juillet, puis ce sera le Grand Prix d’Espagne ouvrant la saison MotoGP, le 19 juillet.



Tous les articles sur les Pilotes : Pol Espargaro

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP