Joan Mir ne s’était pas montré très tendre ces derniers temps avec son employeur Suzuki. Déçu de ne pas avoir été doté d’une GSX-RR suffisamment évoluée et performante pour faire face à une concurrence qui a semble-t-il mieux travaillé, le Majorquin n’a pas caché la frustration de voir son titre mondial lui échapper et il l’a partagée dans le box. S’interrogeant aussi sur l’organigramme où il a été choisi de ne pas trouver de successeur à Davide Brivio, Joan Mir ne semble vouloir épargner personne. Cependant, lors du premier des deux jours de test à Misano, l’équipier d’Alex Rins a un peu lâché la pression…

En descendant de sa GSX-RR, Joan Mir ne s’est pour une fois pas trop montré acerbe à l’égard de ses troupes Suzuki qu’il n’a pas ménagée ces derniers temps. Une accalmie dont le premier des deux jours de test à Misano a été le témoin. Le pilote a ainsi déclaré après avoir réalisé le cinquième meilleur tour au terme d’un exercice où il a pu découvrir le moteur 2022 : « dans l’ensemble, je suis satisfait. Nous étions en pneus usés et nous avons essayé le moteur 2022 et travaillé un peu sur l’électronique ».

« C’était une bonne journée et je suis content du travail que nous avons accompli. À la toute fin, j’ai fait une course contre le chrono et le temps était assez compétitif », a ajouté le champion de MotoGP. « Les progrès du moteur sont perceptibles, mais le caractère Suzuki n’a pas été perdu. Je pense qu’on va dans le bon sens car le moteur offre désormais un peu plus de puissance ».

Joan Mir

Suzuki teste pour 2022 et aussi pour le moins prochain

Son coéquipier Alex Rins, qui a terminé 14e sur la feuille de temps en fin de journée, a confirmé cette impression : « le matin nous ne sommes pas sortis à cause de la piste humide, mais l’après-midi nous avons fait le travail. Cela comprenait également l’essai du moteur 2022. J’en suis assez content car le moteur tourne un peu mieux et a plus de puissance ».

« Nous devons ajuster quelques petites choses », termine le Barcelonais de 25 ans. « Je suis aussi content parce que nous avons essayé quelques petites choses lors des réglages pour la course du mois prochain. Et le temps au tour était assez compétitif ».

Suzuki

MotoGP Test Misano J1 : chronos

Crédit classement motogp.com




Tous les articles sur les Pilotes : Joan Mir

Tous les articles sur les Teams : Team Suzuki Ecstar