Comme Luca Marini et Enea Bastianini, Jorge Martin a pu participer au shakedown matérialisant le départ de la saison MotoGP 2021. Le pilote Pramac a toutefois joué la prudence, attendant pendant plusieurs heures que le vent faiblisse pour prendre la piste, avant d’aligner une trentaine de tours en montant progressivement en rythme.

Hélas, l’espagnol subissait un highside lors de son dernier tour et terminait en dixième position à 3,2 secondes du leader Stefan Bradl, ce qui n’entamait toutefois pas son plaisir de débuter en catégorie MotoGP.

Jorge Martin : « Je suis très heureux, c’était un premier jour positif. J’ai eu un bon feeling avec la moto dès le début et je me suis senti très à l’aise avec l’équipe.
C’est une moto incroyable, la puissance est folle et je me suis beaucoup amusé.
J’ai chuté dans le dernier tour parce que je suis passé dans un trou mais je vais bien, et demain je ferai mieux. »

Effectivement, la seconde journée du numéro 89 a été marquée par une nette progression, le chronomètre passant de 1’58.875 à 1’56.147 au terme de 37 tours effectués. L’écart avec le leader Aleix Espargaró est donc descendu à 1,4 secondes, et le pilote Pramac apparaît en tête des rookies en cette journée intermédiaire.

« Trouver sa position sur la moto et prendre quelques sensations est bien, mais quoi qu’il en soit je pense que nous n’avons pas assez de temps pour bien préparer les premières courses. Je ne suis pas pressé et je n’ai pas besoin d’être rapide très vite. J’essaierai de bien progresser mais je veux savoir pourquoi je progresse, et pas seulement progresser.
J’ai ressenti un peu de douleur dans mon cou à cause de la chute d’hier car j’ai frappé avec la tête. Un peu de douleur mais c’était OK. Bien sûr, quand j’ai repris la piste, j’ai choisi une autre trajectoire dans ce virage (rires) car je ne voulais pas commettre à nouveau la même erreur. Mais oui, dès le premier run, j’ai progressé par rapport à hier, puis chaque run a été meilleur, donc je suis très heureux de ma performance, tout comme du travail que nous avons effectué aujourd’hui. »

Le premier jour, le madrilène avait essayé d’apprendre le maximum en suivant les autres pilotes. Cela n’a pas été le lendemain…

« Aujourd’hui, je n’ai pas pu suivre de pilote rapide et je suis resté tout seul, mais c’est OK pour moi et j’ai essayé de m’améliorer par moi-même, d’améliorer ma performance et mon style. Rossi était proche derrière moi mais nous étions tous les deux en train de rentrer au box, donc je n’ai rien pu apprendre. Nous verrons bien demain. »

Interrogé sur les pneus Michelin, le rookie se montre réaliste !

« Pour moi, les pneus Michelin sont parfaits, car en venant du Moto2, c’est un grand pas en avant. Je travaille toujours là-dessus car pour le moment je me suis fait aucune chaleur : je suis lent et je peux tout faire pour le moment. J’essaie donc de trouver des sensations car c’est important, mais j’avance pas à pas. Je ne suis pas assez rapide pour mettre les pneus en défaut, donc je dois attendre d’être deux secondes plus rapide (rires). »

Crédit classement: MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : Jorge Martin

Tous les articles sur les Teams : Pramac Racing