Petrucci est le second pilote du plateau MotoGP 2021 à se lancer dans une nouvelle aventure avec une moto qui lui est inconnue. Il s’agit en l’occurrence d’une KTM. Le premier contact s’est fait samedi sur le tracé de Losail et comme pour Pol Espargaró qui faisait connaissance avec la Honda, il n’y a pas eu de révélation divine pour Petrux sur la RC16. Lui aussi va devoir prendre son mal en patience et en passer par une phase d’apprentissage …

Les discours n’ont plus cours et nous voici sur la piste face au chrono. Un exercice que Danilo Petrucci a accompli avec une KTM qu’il découvrait. Après une journée sur le tracé de Losail, l’Italien a dû accepter la domination de son équipier Iker Lecuona, plus aguerri à la RC16, même si l’écart n’a pas été significatif puisque l’Espagnol pointe vingt-deuxième.

Après 60 tours Petrucci n’a réussi que le 23e temps sur 29 participants. Un seul pilote régulier a été plus lent que l’Italien de 30 ans du KTM Tech3 Factory Racing Team de Hervé Poncharal. En l’occurrence le rookie Luca Marini. « Il s’agissait de se faire une idée de la moto », a déclaré Petrux. « Ce fut une journée chargée et intense et je suis content du sentiment que j’ai pour la moto. Les conditions sur la piste n’étaient pas idéales, surtout au début il y avait un vent fort. Bien sûr, nous sommes encore loin derrière en termes de temps. Mais je pilote une nouvelle moto et Losail est une piste difficile ».

« Nous devons encore chercher une configuration qui corresponde à ma taille. Parce que je suis plus grand et plus lourd que n’importe lequel de mes collègues KTM. Nous sommes toujours à la recherche d’une configuration de base et avons essayé beaucoup de choses » développe Petrucci.

Petrucci est content du moteur

« Certaines ont fonctionné, d’autres pas. Nous avons encore beaucoup de travail à faire. Mais avant tout, je suis heureux de pouvoir enfin piloter la KTM pour la première fois. Je suis enthousiasmé par ce moteur et sa puissance délivrée. Mais nous sommes encore loin d’une configuration utilisable. Après tout, nous avons déjà amélioré un peu la base » reconnait-il.

Danilo Petrucci, double vainqueur du MotoGP sur Ducati, a déjà identifié certaines des forces de la KTM RC16. « Vous pouvez freiner très fort et tard avec cette moto. Ce qui me manque le plus, c’est la vitesse dans les virages. J’ai trop de traction pour ça. C’est très bien car vous pouvez ouvrir les gaz et la moto restera sur la ligne. L’énorme traction soulage aussi la charge sur la roue avant, donc j’étais souvent emporté trop loin dans les virages. Je suis heureux d’avoir trouvé une moto aussi fiable. Mais nous avons encore beaucoup de travail à faire. Nous n’avons qu’un jour derrière nous et quatre de plus à faire … »

Danilo Petrucci termine en parlant du style de pilotage à adopter sur la RC16 : « je peux piloter la KTM de manière très agressive car la roue avant est très stable en cas de freinage brusque. Cela signifie que je peux freiner très tard. Mais je dois encore trouver l’équilibre idéal. Parce que la KTM permet un freinage très tardif et brusque ». Le pilote Tech3 remettra ça ce dimanche comme le reste de ses collègues.

Danilo Petrucci pour la première fois sur la KTM RC16

MotoGP Test Qatar 1 J1 : chronos

 



Tous les articles sur les Pilotes : Danilo Petrucci

Tous les articles sur les Teams : Tech3 KTM Factory Racing