Danilo Petrucci, comme Pol Espargaró, est l’un des pilotes aguerris du plateau MotoGP qui devra œuvrer cette saison avec une moto qui leur est inconnue. Pour le cadet des Espargaró, il s’agira de la Honda et pour Petrux, de la KTM. Pour autant, ce n’est pas pour ça qu’ils auront droit à plus de temps de piste que leurs autres collègues. Ils ne sont ni testeur pas plus que des débutants. Alors, comme le dit Petrucci, dès demain, samedi, il faudra mettre les bouchées doubles …

C’est avec fébrilité, impatience et appréhension que Danilo Petrucci se prépare à faire la connaissance de la RC16 de KTM. Ceci sur un tracé de Losail qui n’est pas accueillant en ce vendredi qui lance l’intersaison pour les testeurs et les débutants seulement : « j’étais déjà sur la moto à l’usine et j’ai essayé de trouver une bonne position dessus dans la soufflerie, mais c’est toujours un peu différent sur la piste. C’est notre tâche principale », a déclaré vendredi l’Italien, qui est passé de l’équipe d’usine Ducati aux Français de chez Tech3.

Cependant, la météo l’inquiète. Il précise : « j’espère que le vent diminuera. Il est difficile de piloter dans de telles conditions. Nous voulons trouver un bon set-up de base et les cinq jours de test sur piste devraient être suffisants pour cela ».

Danilo Petrucci rappelle qu’il y a une courte fenêtre de tir

Petrucci signale également d’autres difficultés sur la piste : « il n’y a qu’une fenêtre de temps relativement courte dans laquelle nous pouvons vraiment travailler. Le meilleur avantage peut être tiré pour les données juste avant le coucher du soleil. Ensuite, l’humidité s’installe ».

« Nous avons beaucoup à faire et nous devons en tirer le meilleur parti » insiste l’équipier de Lecuona. « Mais avant tout, je suis heureux que l’aventure commence vraiment maintenant. Dans moins de 24 heures, je serai assis sur la moto et je rassemblerai mes premières impressions sur la piste, ça va être passionnant », déclare l’Italien. Pit Beirer, le directeur sportif de la marque, est également enthousiasmé par l’arrivée de Petrucci. « Il est intéressant pour chaque constructeur de voir comment les gens qui changent de moto évaluent les deux machines dans une comparaison directe. Il s’agit d’informations importantes en matière de face à face » rappelle-t-il sur Speedweek. En attendant, c’est Dani Pedrosa qui roule pour KTM vendredi. Il est seul puisque Mika Kallio se remet d’une fracture à la jambe …

Danilo Petrucci est plus que prêt.



Tous les articles sur les Pilotes : Danilo Petrucci

Tous les articles sur les Teams : Tech3 KTM Factory Racing