Bradl était jusqu’à ce mercredi après-midi celui qui menait les troupes Honda dans ces tests au Qatar. En plein progrès et en confiance, l’Allemand appréciait sa montée en puissance et le bon résultat de son travail sur la RC213V. Mais les choses tournent vite en MotoGP. Il aura fallu une seule chute pour tout remettre à plat et d’autant plus que, pendant ce temps, son équipier Pol Espargaró progressait à pas de géant sur une moto qu’il découvre à peine, sans avoir à se reprocher encore la moindre chute…

Au passage, Alex Marquez comme Nakagami sont également tombés, et ils sont aussi plus expérimentés sur la Honda … Mais revenons à Bradl qui s’est mal reçu de sa cabriole au virage 2 : « je vais bien, demain je remets ça » assure le pigiste de Marc Marquez. « Je me suis bien senti tout de suite et j’ai fait du bon travail », a déclaré le Bavarois dans une interview accordée à Speedweek. « J’ai roulé avec le pneu avant medium cette fois. Après cela, j’ai appris à mieux connaître la courbe 2, ce qui n’est pas non plus une inconnue pour certains de mes collègues ».

Bradl sait pourquoi ce virage 2 est considéré comme le point critique du circuit de Losail. « Après quelques virages à droite, vous prenez un virage à gauche pour la première fois, donc les pneus se sont refroidis de ce côté. C’est la particularité de cette courbe. Il y a aussi une petite bosse dedans, ce qui est assez insidieux. C’est un peu difficile de trouver la limite sur ce virage. J’y ai toujours perdu un peu de temps les trois premiers jours. Mon premier secteur a toujours un peu souffert de cette courbe. Aujourd’hui, je me sentais vraiment bien. Alors j’ai pensé : ‘Maintenant, je vais essayer.’ Et puis je me suis retrouvé par terre ».

« Ce n’était pas du tout une chute grave », a rapporté Stefan Bradl. « C’était un accident inoffensif sur la roue avant. Ce qui est stupide, c’est que j’ai glissé et que j’ai glissé sur mon dos et l’arrière de ma tête dans les graviers, puis j’ai vraiment roulé plusieurs fois. Je ne dis pas que j’ai été assommé, mais je me suis levé avec le sentiment d’être étourdi. Mais maintenant je vais bien. Au bout de deux heures, je me sentais à nouveau bien. Néanmoins, l’équipe a tout de suite décidé qu’il était plus sage que je me repose et que je sois à nouveau en forme demain. Jusqu’à présent, nous avons bien travaillé notre plan de test. Ce n’était pas si tragique que nous ayons manqué deux heures. De toute façon, nous avons encore deux jours de tests devant nous » analyse Bradl.

Bradl : « demain est un autre jour »

Sur son travail, il commente : « nous avons de nouveau utilisé les pneus mediums aujourd’hui. Nous n’avons pas utilisé la version soft, ce qui est bon pour les temps au tour rapides. Ce n’était pas le moment non plus. Bien sûr, nos collègues sont un poil plus vite ce soir. Mais quand je regarde les temps, je ne suis pas très inquiet. Je m’attends à être bien demain. Nous verrons ce qui sortira alors. Je dois voir si je peux à nouveau avoir une bonne impression de la moto et des pneus. Demain, nous verrons si je peux à nouveau faire partie du top 10. Demain est un autre jour ».

Stefan Bradl était aussi satisfait des progrès réalisés par Pol Espargaró, qui a terminé 5e, à seulement 0,7 seconde de Jack Miller. « Pol marchait bien. La façon dont la Honda fonctionne au Qatar maintenant la rend performante », signale le Bavarois de 31 ans qui rappelle ainsi l’enfer connu par les troupes Repsol en 2020 avec Marc Marquez à Losail.

Bradl termine : « le temps au tour de 1’53,1 que Miller a maintenant établi est sacrément rapide. C’est deux dixièmes de moins que le record du tour. Faire un tour rapide est une chose mais rouler à un rythme soutenu sur toute la distance du Grand Prix, c’est encore autre une autre affaire. Je suppose que le bon grain sera séparé de l’ivraie dans la course, comme toujours ». Certes mais la fera-t-il ou devra-t-il regarder Marc Marquez y participer ?

Plus de peur que de mal pour Bradl.

MotoGP Test Qatar 2 J1 : chronos

Crédit classement: MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : Stefan Bradl

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team