Chez LCR Honda, les sourires étaient crispés au terme de la première des trois dernières journée de test de l’intersaison MotoGP à Losail. En effet, lors des premiers essais effectués le week-end dernier, les chutes avaient été au programme pour les deux pilotes Nakagami et Alex Marquez. Surtout pour ce dernier qui en avait regretté trois. Une mauvaise tendance qui s’est poursuivie ce mercredi. Le Japonais, finalement dixième, et l’Espagnol, quinzième, ont à nouveau abimé leur RC213V de dernière génération. Et ça commence à se tendre du côté de Lucio Cecchinello …

Officiellement, tout va bien et tout le monde est optimiste, mais en coulisse, l’ambiance est plus morose. Avec ce constat : ce mercredi, trois des quatre pilotes Honda sont tombés, le seul n’ayant pas encore connu cette triste expérience étant le dernier arrivé Pol Espargaró, à l’expérience de la RC213V forcément plus limitée. Mais aux performances enthousiasmantes.

Chez LCR, on prend acte. Et cela se ressent dans le commentaire de Nakagami en fin de partie mercredi : « je dois juste faire attention à ne pas tomber avec des pièces neuves comme le châssis ou le carénage, vous ne pouvez pas vous le permettre. Parfois, il est difficile de trouver le juste équilibre entre vitesse et risque. C’est pourquoi vous devez piloter à 90% de temps en temps, c’est pourquoi nous testons. Je dois garder mon calme, je suis déjà tombé deux fois. Et j’ai détruit une moto à grande vitesse. Alex est également tombé plusieurs fois, Lucio Cecchinello rit moins maintenant ».

LCR Honda : « ce n’est pas ainsi que vous voulez commencer la saison »

Cité à la barre, Alex Marquez répond : « ce n’est pas ainsi que vous voulez commencer la saison », a reconnu l’Espagnol après avoir encore chuté au virage 7 sur le circuit de Losail mercredi. « Si vous suivez le même itinéraire pendant plusieurs jours, il est facile de faire des erreurs. J’ai encore beaucoup à apprendre, dans l’équipe on est désormais plus ouvert à mes idées. J’ai un peu grandi au cours de la dernière année, même si certains disent que je suis encore un enfant. C’est vrai, je suis un enfant, mais je travaille très professionnellement ».

Enfin, si Nakagami plaide coupable, il demande des circonstances atténuantes : « le crash était étrange car l’adhérence de la piste est très bonne. Le composé de caoutchouc sur le pneu avant est asymétrique, ce qui est délicat. 70 % du pneu à gauche est medium, le reste à droite est tendre. Lorsque je passe de gauche à droite, je n’ai pas une bonne idée du pneu avant. Ma chute s’est produite exactement au moment où j’ai heurté l’autre composé de caoutchouc en position inclinée ».

Il termine : « ensuite, nous avons opté pour les pneus soft avant et arrière, avec eux la sensation est bien meilleure. Stefan Bradl et Alex Márquez sont également tombés.  Trop de pilotes sont tombés. Avec le pneu tendre, il est très difficile de franchir la distance de course. Après sept ou huit tours, l’adhérence de la roue arrière baisse massivement, ce qui est difficile pour tout le monde ». Un sujet dont on reparlera certainement en MotoGP

LCR Honda voit trop souvent cette scène à Losail.

MotoGP Test Qatar 2 J1 : chonos

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Alex Marquez, Takaaki Nakagami

Tous les articles sur les Teams : LCR Honda