S’il est un pilote qui a donné satisfaction à l’usine Honda en cette entame d’exercice 2019 marquée par trois jours de test en Malaisie, c’est bien Cal Crutchlow. Lui aussi sur la liste des effectifs d’une infirmerie HRC bien remplie, l’Anglais a tout de même fait comme si de rien n’était. Avec une cheville carrément reconstruite et encore à consolider, il a été constamment aux avant-postes et leader du blason ailé dès le second des trois journées à Sepang. Il finit sixième. Épuisé, mais soulagé.

Cal Crutchlow a signé le deuxième meilleur temps de la première journée à Sepang, puis il a pointé à la cinquième place au terme de la seconde. Vendredi, il a pris la sixième position, à 0,541 seconde du leader Petrucci au chrono record avec sa Ducati. Le fait qu’il se soit imposé comme le meilleur pilote Honda en l’absence de Lorenzo, et du fait d’un Márquez diminué, était un bonus après de nombreuses semaines d’incertitude en raison de la fracture de la jambe droite au Grand Prix d’Australie, fin octobre.

« Je suis heureux à la fin de cette troisième journée et, honnêtement, je suis content que le test soit terminé“, avoue l’équipier d’un Nakagami dans le top 10. “Ma cheville est douloureuse. Mais j’estime qu’elle est en bon état, la moto aussi. Pour piloter, la cheville n’a causé aucune gêne. C’est seulement le cas lorsque je descends de la moto. J’ai fait des runs aussi courts que possible ».

Il ajoute sur Speedweek : « néanmoins, on peut voir mon rythme, il a été décent. Avec les pneus usés, nous avons été très constants et très rapides. Après trois mois d’absence, le soulagement est énorme. Quant au seul tour rapide, j’aurais dû être beaucoup plus performant, mais je suis tombé. C’était complètement ma faute. Je suis arrivé trop motivé dans le deuxième virage. Dans le premier secteur, j’ai perdu trois dixièmes dans le tour le plus rapide et, au tour suivant, j’ai poussé comme un fou, je voulais augmenter d’une demi-seconde par rapport aux tours précédents. Et je suis tombé. C’était avec le pneu arrière très tendre, avec lequel vous pouvez rouler environ six dixièmes plus vite. Mais je n’ai pas réussi. Je n’ai pas utilisé ce pneu lors du reste de la journée ».

La Honda 2019 est-elle bien meilleure que l’année précédente ? « Je ne suis pas encore à l’aise sur cette moto, mais ça ne dépend que de moi », a déclaré le pilote Honda de la LCR. « je dois mieux m’adapter à la moto. Le HRC a construit une moto qui sera compétitive. C’est une machine neutre, mais je n’ai pas encore trouvé la meilleure solution. Ce package peut gagner le championnat. J’ai hâte de commencer ».

L’état de la cheville continuera-t-il à s’améliorer jusqu’au test du Qatar, qui aura lieu du 23 au 25 février ? « Son état était certainement meilleur que prévu. Bien sûr. Je me sens plus mal maintenant, après les trois jours passés. Mais je m’attendais à plus de douleurs. La cheville est restée gonflée. J’ai eu mal vendredi, même aux orteils. Ce problème était nouveau, peut-être était-ce la chaleur extrême ici. Le pied ne me gêne pas lorsque je pilote, je ne suis lent que lorsque je dois bouger le pied vers le frein arrière ». De fait, Cal a également essayé une commande lui permettant de commander le frein arrière avec le pouce.

Il termine : « si je tiens compte du fait que je ne suis monté sur aucune moto de course pendant plus de trois mois et demi, je ne peux pas me plaindre du résultat ici. Ne vous méprenez pas : chaque matin, quand je me levais, j’avais l’impression d’avoir été renversé par un bus. Mais comme je l’ai dit : sur la moto, tout va bien. Seulement quand je descends, je sens que je ne peux pas bouger. Sinon, je suis en bonne forme physique, je suis parfaitement préparé. Je dois remercier beaucoup de gens pour être à ce niveau, je n’aurais jamais pu le faire seul. C’est grâce à mon chirurgien qui a fait un excellent travail en Australie, puis aux personnes qui ont pris soin de moi pendant la rééducation ».

MotoGP, Test Sepang J3 : chronos

19Danilo PetrucciDucati GP191:58.239
263Francesco BagnaiaDucati GP181:58.3020.0630.063
343Jack MillerDucati GP191:58.3660.1270.064
44Andrea DoviziosoDucati GP191:58.5380.2990.172
512Maverick ViñalesYamaha M11:58.6440.4050.106
635Cal CrutchlowHonda RC213V1:58.7800.5410.136
741Aleix EspargaróAprilia RS-GP1:59.0220.7830.242
821Franco MorbidelliYamaha M11:59.1410.9020.119
930Takaaki NakagamiHonda RC213V1:59.1480.9090.007
1046Valentino RossiYamaha M11:59.1550.9160.007
1193Marc MárquezHonda RC213V1:59.1700.9310.015
1242Álex RinsSuzuki GSX-RR1:59.1800.9410.010
136Stefan BradlHonda RC213V1:59.3681.1290.188
1453Tito RabatDucati GP181:59.4851.2460.117
1536Joan MirSuzuki GSX-RR1:59.4861.2470.001
1620Fabio QuartararoYamaha M11:59.4971.2580.011
175Johann ZarcoKTM RC161:59.6401.4010.143
1844Pol EspargaróKTM RC161:59.7511.5120.111
1988Miguel OliveiraKTM RC161:59.9491.7100.198
2017Karel AbrahamDucati GP182:00.3782.1390.429
2155Hafizh SyahrinKTM RC162:00.7662.5270.388
2250Sylvain GuintoliSuzuki GSX-RR2:00.9902.7510.224
2338Bradley SmithAprilia RS-GP2:00.9952.7560.005
2466Mika KallioKTM RC162:01.0202.7810.025
25T2Nakasuga/FolgerYamaha M12:01.2433.0040.223
26T1Jonas FolgerYamaha M12:01.7193.4800.476

Tous les articles sur les Pilotes : Cal Crutchlow

Tous les articles sur les Teams : LCR Honda