Encore sous contrat KTM, Miguel Oliveira et Raúl Fernández n’ont pas eu l’autorisation de s’exprimer avec le premier test MotoGP 2023 qui vient de s’achever à Valence. Ce sont donc Razlan Razali, fondateur et directeur d’équipe CryptoDATA Aprilia RNF MotoGP Team et Wilco Zeelenberg, le Team Manager, qui se sont chargés de souligner le beau nouveau chapitre que l’équipe vient d’ouvrir sur le circuit Ricardo Tormo.

Changement de motos en délaissant les Yamaha au bénéfice des Aprilia, et changement de pilotes avec l’arrivée de Miguel Oliveira et Raúl Fernández en remplacement de Darryn Binder et Andrea Dovizioso/Cal Crutchlow, n’ont pas empêché l’équipe britannique de briller lors de cette unique journée d’essais avant le test qui aura lieu à Sepang en février. Car on peut bien parler de briller, en constatant que Miguel Oliveira n’a mis que quelques heures pour s’acclimater à la RS-GP, au point de faire mieux que le vétéran Aleix Espargaró, pilote officiel de Noale : Brillant !

 

 

Avec de nouvelles machines, il y avait non seulement beaucoup à apprendre pour toute l’équipe, mais surtout pour les deux pilotes. Tout au long de la journée, ils ont simplement essayé leur nouvelle moto et se sont adaptés du mieux possible. Mais si Miguel Oliveira a effectué un total de 75 tours et a conclu le test à une très belle quatrième position, à seulement 0,335 seconde du pilote le plus rapide, les choses ont été plus difficiles pour Raúl Fernández qui, après avoir fait 78 tours du circuit de quatre kilomètres, termine P21 à 0,973 seconde de chrono de son nouveau coéquipier plus expérimenté, et à 1,308 seconde du pilote le plus rapide, Luca Marini.

Néanmoins, les deux pensionnaires de l’équipe satellite Aprilia ont tous deux terminé la dernière journée d’action de cette année, qui a marqué le début de la nouvelle saison 2023 du Championnat du Monde MotoGP, avec un sourire sur le visage.

Razlan Razali, fondateur et directeur d’équipe CryptoDATA Aprilia RNF MotoGP Team, explique : « Aujourd’hui, c’était le premier test officiel de la saison 2023 et c’est le jour historique où RNF a testé pour la première fois avec les motos Aprilia RS-GP et nos deux pilotes Miguel Oliveira et Raúl Fernández. L’excitation était palpable au sein de l’équipe et de l’Aprilia Racing. Tout le monde était curieux de savoir comment les pilotes pouvaient s’adapter et faire la transition sur la RS-GP. Jusqu’à présent, après les essais, il semble qu’avec deux stratégies et deux plans d’essais différents pour les deux pilotes, Miguel Oliveira semble très bien s’adapter sur l’Aprilia tandis que Raúl Fernández se concentre davantage sur le rythme de la course plutôt que sur les attaques du chronomètre. Notre transition de la Yamaha à l’Aprilia s’est faite en douceur grâce au soutien solide d’Aprilia Racing et de son équipe d’essais, nous n’avons qu’une seule moto chacun et beaucoup de soutien technique de la part d’Aprilia Racing, sous la direction de Massimo Rivola, et cela marque également le début d’une grande osmose dans la relation entre l’usine et notre équipe.
Ainsi, nous terminons la saison 2022 sur une bonne note lors de ce test, après une saison très difficile et stimulante, et nous allons prendre un repos bien mérité mais avec beaucoup de planifications en coulisses pour que nous revenions mieux préparés pour le test officiel de Sepang en février. »

Wilco Zeelenberg, Team Manager CryptoDATA Aprilia RNF MotoGP Team précise : « Finalement, pour les pilotes, la transition entre Yamaha et KTM et Aprilia s’est bien passée et a été plus facile que prévu. En particulier, grâce au comportement de la moto, tout est plus fluide et c’est toujours positif. Il y a aussi des choses auxquelles les pilotes ont dû s’adapter, comme le fait de rouler pendant toute une journée avec des pneus Michelin sur le même circuit et dans les mêmes conditions, bien sûr les temps au tour vont venir, donc nous ne devons pas sous-estimer cela. Mais au final, voir Miguel Oliveira se sentir à l’aise et faire un bon chrono avec le pneu tendre montre que ce n’est pas la limite et que c’est toujours prometteur.
Raúl Fernández était également heureux. Bien sûr il est beaucoup plus jeune que Miguel et moins expérimenté, mais après les difficultés qu’il a eues au cours de la dernière saison où il n’avait pas un bon feeling avec le train avant, il s’est tout de suite amélioré et il a enroulé les virages en gagnant réellement en confiance dès le premier moment.
Pour les deux pilotes, l’Aprilia était beaucoup plus facile à contrôler que les motos KTM auparavant. Donc ça s’est bien passé, mais bien sûr il y a des choses auxquelles il faut s’habituer. Aprilia est aussi un nouveau territoire pour l’équipe et les mécaniciens. Pour commencer, nous avons d’abord dû échanger tout l’équipement et partir de zéro. Les ordinateurs portables, logiciels et autres matériels ont dû être pris en main. Bien sûr, il n’est pas si facile de simplement échanger de moto et de commencer le lendemain mais nous nous y sommes préparés pendant des mois.
»

 

Résultat final du test MotoGP à Valence :

Crédit classement et photos: MotoGP.com

Tous les articles sur les Pilotes : Miguel Oliveira, Raúl Fernández

Tous les articles sur les Teams : RNF MotoGP Racing