Le marché des transferts ne sera pas très agité cette année, en raison du fait que les meilleures places sont verrouillées jusqu’à la fin de la saison 2020. Pour autant, il y a des marges de manœuvre dans lesquelles s’engouffrent certains noms du Moto2 en vue du MotoGP. Mais voilà que le WSBK s’invite à la fête…      

D’un côté comme de l’autre, c’est toujours le team Avintia qui est le centre d’intérêt. Pour le Moto2, Lorenzo Baldassarri et même Remy Gardner lorgnent sur les Ducati de l’équipe de Raúl Romero dont l’objectif est aussi, et peut-être surtout, d’accueillir un pilote payant. Tito Rabat en est un, en plus du lien d’amitié qui unit les deux hommes. Cependant, être payé serait un plus, surtout pour le père de Tito qui est un riche détaillant de montres et de bijoux qui verse une belle dot à Raúl Romero.

Ces émoluments pourraient bien venir de Kawasaki qui a contacté le Champion du Monde 2014 de Moto2 pour être l’équipier de Jonathan Rea. Le vainqueur de 13 Grands Prix rejoindrait ainsi un Álvaro Bautista qui a attiré l’attention des teams sur la nécessité d’avoir un pilote de pointe venu du MotoGP. Kawasaki serait prêt à négocier les conditions pour le transfert. La rumeur relayée par Speedweek veut que l’usine d’Akashi ait aussi pris langue avec Álex Márquez et Xavi Vierge, mais sans succès. Van der Mark est aussi sur la liste, mais son contrat avec Yamaha court jusqu’à fin 2020.

Chez Kawasaki, Leon Haslam serait donc invité à laisser sa place alors que chez Avintia, on aurait une Ducati de disponible pour le MotoGP. Cela étant dit, Tito Rabat, 30 ans, fait une saison anonyme avec la GP18 et se remet encore de son grave accident à Silverstone l’an passé. Après le Grand Prix à Assen, il déclarait d’ailleurs : « le week-end a été compliqué. Assen est un circuit très exigeant physiquement et d’autant plus que je reviens d’une opération à la jambe. Mon tendon est blessé derrière le genou. Les deux premiers jours ont été douloureux. La douleur a disparu dimanche lors du warmup mais elle est revenue dans la course. Cela m’a pénalisé car c’est l’un des pires circuits pour la Ducati ».



Tous les articles sur les Pilotes : Esteve Rabat

Tous les articles sur les Teams : Avintia Racing