[MotoGP] Top 10 des plus grands pilotes Honda : Places 4 et 3.

par | 13 octobre 2020

H.R.C. Trois lettres mythiques gravées à jamais dans le marbre ainsi que sur le trophée MotoGP. Honda est le plus grand constructeur ayant foulé les circuits du championnat du monde depuis 1949. Aujourd’hui encore, un guidon Repsol Honda Team est considéré comme le Graal pour tout pilote. La majorité des plus grands a officié sur les machines ailées. Alors pourquoi ne pas essayer de classer les dix pilotes les plus représentatifs de la firme ? 

Les critères de sélections ont été expliqués en détail dans le premier volet. .

Voici maintenant l’heure du podium, après avoir dévoilé les places 6 et 5 précédemment.

N°4 : Wayne Gardner (1959-)

À partir de la quatrième place, les profils changent. Le « Crocodile » n’a connu qu’une seule marque lors de son remarqué passage en catégorie reine. En neuf années, Wayne aura tout vécu mais reste indissociable des légendaires Honda Rothmans du milieu des années 1980.

Du bon, comme pour son titre mondial en 1987 arraché face à son rival Eddie Lawson au terme d’une année absolument dingue. Sept victoires en seulement quinze courses pour venir à bout de l’Américain, sans oublier un Randy Mamola lui aussi très en forme.

Sa victoire à Philip Island en 1989 est l’un des plus grands moments de l’histoire de Honda, et ce depuis leur première course. Wayne était un pilote à part, bestial et dur au mal. Il incarnait la philosophie de son employeur et ne se rendait jamais. Toujours en 1989, il y eut cette vilaine blessure de laquelle il ne revint jamais vraiment.

Au bout de l’effort, il raccrocha le cuir en 1992 non sans être applaudi par toute une famille. Si Spencer est le premier champion Honda, Gardner en est le premier mythe.

Photo : Rikita


N°3 : Dani Pedrosa (1985-)

Le cas de Dani est plus compliqué qu’il n’en a l’air. Niveau longévité, difficile de faire mieux. Même chose statistiquement. Pour autant, il ne peut prétendre aux deux premières places à cause du manque de titres en catégorie reine. Si l’espagnol avait réussi à en prendre un en MotoGP, la discussion n’aurait pas été la même et c’est pourquoi il ne peut être plus haut.

Dix-huit années de bons et loyaux services. Trois titres mondiaux partagés entre la 125cc et la 250cc. 54 victoires en carrière. Les chiffres parlent simplement d’eux mêmes. Dani Pedrosa manqua de peu le titre, triple vice-champion du monde, mais paraissait loin tout de même. En piste, il n’était jamais vraiment piquant, jamais vraiment tranchant. Face à des tueurs comme Jorge Lorenzo, Casey Stoner ou Valentino Rossi, ça ne pardonne pas. Les blessures causées en partie par sa fragilité physique naturelle furent dévastatrices et ce dernier avait une réelle chance en 2013 avant de se casser la clavicule. 

Pedrosa, c’est Honda. Honda, c’est Pedrosa. Où qu’il aille, il sera toujours accueilli à bras ouverts par la maison ailée. Ceci le place troisième de ce classement.

La décision finale est proche ! Rendez-vous prochainement pour les places 2 et 1.

 

Photo de couverture : Michelin Motorsport. 

Tous les articles sur les Pilotes : Dani Pedrosa

Tous les articles sur les Teams : LCR Honda, Repsol Honda Team