Il est des petites phrases qui, parfois, peuvent donner des informations.

Ainsi, quand on a appris qu’aucun test de pré-saison n’aurait lieu cette année à Sepang, Razlan Razali s’est exprimé à Bernama, l’agence de presse nationale malaisienne, pour déclarer : « je pense que le test du Qatar (10-12 mars) est plus que suffisant pour que notre équipe améliore nos motos, notamment sur le plan de l’aérodynamique, et en réduisant le poids de la moto avant la course proprement dite. »

Cela apporte une indication sur les travaux effectués par Yamaha cet hiver et permet de rappeler ce qui est autorisé et ce qui ne l’est pas.

    • Afin de réduire les coûts face à la crise économique engendrée par la crise sanitaire, les moteurs 2021 doivent être strictement les mêmes que les moteurs 2020 homologués en début d’année dernière. On parle là du bloc moteur lui-même, mais pas de ses accessoires (corps d’admission, échappements, etc.). Notons quand même que si un constructeur avait homologué plusieurs types de moteurs, ce qui est le cas de Yamaha avec ses « Factory » et « Spec A », il peut les re-dispatcher comme il l’entend à ses pilotes, où n’en utiliser qu’un seul.
    • Les nouveaux cadres sont autorisés, pour travailler sur les rigidités et les répartissions des masses.
    • Chaque pilote a droit à une évolution aérodynamique pour 2021 (elles peuvent être différentes au sein d’une même marque). Le règlement a été modifié pour apporter la précision suivante : « Lorsqu’une option de mise à niveau des pièces existe en 2021, en particulier une évolution aérodynamique pour un pilote et, dans le cas d’un constructeur bénéficiant des Concessions, de la possibilité d’améliorer les spécifications des moteurs, cette option d’évolution peut être prise lors du premier événement de la saison 2021. Les constructeurs ne sont donc pas tenus de commencer la première séance d’essais de la saison 2021 avec une aérodynamique 2020 qu’ils n’ont peut-être pas l’intention d’utiliser en 2021 (c’est-à-dire qu’ils sont autorisés à utiliser leur évolution dès le premier événement). »

Visiblement, Yamaha entend profiter de cette opportunité et au moins essayer une nouvelle aérodynamique, que ce soit dans le team Petronas SRT qui aligne Franco Morbidelli et Valentino Rossi, ou dans le team Factory représenté par Maverick Viñales et Fabio Quartararo. Nouveaux ailerons ou davantage ? Espérons que nous aurons quelques photos de ces essais lors du Shakedown et du test à Losail

Le fait que la M1 2020 n’était pas au poids minimum de 157 kg jusqu’à présent est également très intéressant, car c’est justement une telle sorte d’allègement qui a contribué à la nouvelle compétitivité des KTM



Tous les articles sur les Pilotes : Franco Morbidelli, Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team