Si vous êtes fan de Marc Marquez, il vaut mieux éviter de lire ce qui suit et qui livre un sentiment du pilote d’essai Honda Stefan Bradl guère enthousiasmant. La question du retour de l’octuple Champion du Monde sur sa Honda est posée depuis que sa troisième opération à l’humérus a eu lieu. Le constructeur n’est pas le dernier à attendre une réponse, mais du pilote d’essai HRC Stefan Bradl vient une tendance que ne porte pas à l’euphorie …

Stefan Bradl est au fait des choses chez Honda à la fois comme pilote d’essai de la marque mais aussi depuis que Marc Marquez est indisponible, puisqu’il est son remplaçant attitré. L’Allemand a d’ailleurs fait quasiment toute la saison 2020 de MotoGP à sa place, et comme aucun recrutement supplémentaire n’a eu lieu chez le constructeur au blason ailé, il reste mobilisable à tout instant.

Par le fait, il est en mesure de « sentir » les choses et de se projeter sur ce qui l’attend. Et sur les semaines à venir qui nous rapprochent du début de la saison 2021 MotoGP, il dit sur Speedweek : « je suppose que je participerai également au test officiel en remplacement de Marc chez Repsol ». En lâchant cette phrase, le Bavarois de 31 ans donne un coup de massue aux fans du phénomène de Cervera.

Cependant, il tente de les réanimer en ajoutant : « je n’ai pas encore reçu d’informations officielles du HRC selon lesquelles Marc Márquez sera toujours absent. C’est mon évaluation privée. C’est ce que mon bon sens me dit et ça ne semble pas être impossible ». Et ce n’est hélas pas le dernier communiqué paru sur l’état de santé du huit fois Champion du Monde qui lui donne tort.

Bradl ou Marc Marquez à côté de Pol Espargaró ?  

Par ailleurs, il y a aussi la conjoncture sanitaire, que l’on pensait voir s’améliorer avec l’intégration des gestes barrières, des protocoles sanitaires et, surtout, des vaccinations. Mais on ne semble pas prendre le chemin d’un retour à la normale. Ainsi, Bradl s’envole déjà pour Jerez lundi prochain pour tester mardi et mercredi avec les équipes du championnat du monde de Superbike sur le circuit ibérique. C’est en Europe, mais ce n’est pas si simple de s’y rendre : « même voyager vers l’Espagne est difficile de nos jours. Parce que je dois aussi présenter un test PCR négatif avant le départ, qui ne doit pas dater de plus de 72 heures à mon arrivée ».

On rappellera que la reprise des infections à la Covid-19 en Malaisie a interdit l’accès du MotoGP à Sepang qui comptait bien y faire sa rentrée à la mi-février. Ce sera pour le Qatar en mars. Avec Bradl ou Marc Marquez dans le box Repsol Honda où Pol Espargaró prendra ses marques ?

Bradl a décidé de désespérer les fans de Marc Marquez ...

 



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez, Stefan Bradl

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team