Valence

Jorge Martin s’est qualifié en pole position pour la neuvième fois en MotoGP, la cinquième fois depuis le début de la saison, tout comme ainsi qu’aux GP du Qatar, des Amériques, d’Australie et de Malaisie et pour la deuxième fois consécutive à Valence. Il aura pour objectif de gagner pour la deuxième fois dans cette catégorie, après Styria l’année dernière. C’est la 16ème pole de Ducati cette saison, égalant le record du plus grand nombre de poles dans une seule saison MotoGP établi par Honda en 2011.

Marc Marquez s’est qualifié en deuxième position pour sa troisième première ligne consécutive. Il tentera de gagner pour la première fois depuis Emilia-Romagna l’année dernière (378 jours). Sur ses sept courses en MotoGP à Valence, il a obtenu six podiums, dont deux victoires.

Pour sa dernière course avec Ducati, Jack Miller s’est qualifié en troisième position, ce qui constitue sa septième première ligne de la saison. C’est sa troisième première ligne consécutive à Valence, et il visera un troisième podium d’affilée sur ce circuit. Avec Martin et Miller, c’est la 40ème course consécutive avec au moins une Ducati dans le top 3 des qualifications.

Fabio Quartararo s’est qualifié en quatrième position pour son deuxième meilleur résultat de qualification en MotoGP à Valence après 2019 lorsqu’il était en pole. Pour conserver le titre, Quartararo doit gagner tandis que son rival Francesco Bagnaia ne doit pas terminer mieux que P15.

Après être passé par la Q1, Alex Rins s’est qualifié en cinquième position pour la deuxième fois consécutive après la Malaisie. Il s’agit de son meilleur résultat depuis sa deuxième place au GP du Portugal l’année dernière. Il a terminé sur le podium à Valence à deux reprises, en 2018 et en 2020/1, les deux fois en P2.

Maverick Viñales, qui est également passé par la Q1, s’est qualifié sixième pour le meilleur résultat de qualification pour Aprilia à Valence. Il tentera de monter sur le podium pour la première fois depuis Saint-Marin où il était troisième.

Brad Binder s’est qualifié en septième position, égalant ainsi son troisième meilleur résultat de la saison après le Qatar où il a terminé deuxième, le Japon où il a terminé troisième et le Portugal où il a terminé troisième et l’Indonésie où il s’est qualifié quatrième.

Vainqueur l’an dernier à Valence, Francesco Bagnaia s’est qualifié en huitième position, ce qui est la sixième fois cette année qu’il ne part pas des deux premières lignes. Il pourrait remporter le titre MotoGP s’il termine dans les 14 premiers ou, s’il finit P15 ou ne marque pas de points et que Quartararo ne gagne pas.

Johann Zarco, qui a chuté en Q2, s’est qualifié en neuvième position, ce qui est la sixième fois de la saison qu’il ne s’élance pas des deux premières lignes. Il vise toujours à remporter sa première victoire en MotoGP.

Aleix Espargaró s’est qualifié en 10ème position, c’est seulement la sixième fois cette année qu’il ne part pas des trois premières lignes. Aleix Espargaró (212 points) est toujours en lice pour la troisième place du championnat, tout comme Enea Bastianini (211). Bastianini s’est qualifié en 13ème position après une chute en Q1. C’est la septième fois cette saison qu’il ne part pas des quatre premières lignes.

Dans cette course Takaaki Nakagami devra faire un long lap et voici pourquoi…

Que va nous réserver ce dernier Grand Prix de la saison qui livrera le nom du Champion du Monde de la saison ? Avant de le savoir, voici le tableau qui résume les faits connus jusque-là.

 MotoGP™ Valence

 2021

2022

FP1

1’40.569 Iker Lecuona (Voir ici)

1’31.399 Fabio Quartararo (Voir ici)
FP2

1’30.927 Jack Miller (Voir ici)

1’30.217 Luca Marini (Voir ici)
FP3

1’30.529 Aleix Espargaró (Voir ici)

1’29.921 Jack Miller (Voir ici)
FP4

1’31.208 Takaaki Nakagami (Voir ici)

1’30.762 Miguel Oliveira (Voir ici)
Q1

1’30.673 Álex Rins (Voir ici)

1’30.090 Maverick Viñales (Voir ici)
Q2

1’29.96 Jorge Martín (Voir ici)

1’29.621 Jorge Martín (Voir ici)
Warm up

1’31.082 Joan Mir (Voir ici)

1’30.885 Johann Zarco (Voir ici)
Course

Bagnaia, Martin, Miller (Voir ici)

Rins Brad Binder Jorge Martin
Record

1’29.401 Jorge Lorenzo (2016)

27° dans l’air et 32° sur une piste sèche sous un beau ciel bleu sont les conditions proposées aux pilotes pour cette finale de la saison 2022. Voici les images en direct…

Bagnaia aborde la course finale avec 23 points d’avance. La quatorzième place lui suffit pour être sacré champion du monde à lui tout seul. Si les points étaient égaux, il aurait gagné plus de courses (actuellement 7:3 victoires). Quartararo, en revanche, doit gagner la course dans tous les cas. Pour que le Français puisse encore devenir champion du monde même dans ce cas, son rival Bagnaia ne devrait pas finir mieux que P15 en même temps.

Outre la décision du Championnat du monde, nous voyons également quelques adieux à Valence aujourd’hui : Remy Gardner, Darryn Binder et Cal Crutchlow disputent leurs dernières courses MotoGP (pour le moment). Ils ne sont plus dans la grille en 2023. Suzuki dit également au revoir au MotoGP. Les Japonais de Hamamatsu mettent fin à leur engagement dans la catégorie reine après huit ans à l’issue de la saison 2022.

Analysons la météo pour voir comment elle pourrait affecter les performances des pilotes. Avec un ciel sans nuage et un soleil radieux, la température de l’air à Valence est de 28 degrés en fin d’été. 32 degrés sont mesurés sur l’asphalte. Voici le choix des pneu sur la grille:

Pour le moment donc, tous les pilotes ont opté pour un pneu avant dur. Presque tout le monde utilise du medium à l’arrière, seuls les pilotes Honda Pol Espargaro, Alex Marquez et Takaaki Nakagami osent utiliser le soft.

Diego Gubellini, ingénieur en chef de Quartararo , au micro de Sky avant le départ : « Nous avons un objectif, nous pouvons l’atteindre même dans le dernier tour . Fabio doit gérer les risques au début, en avançant le plus possible pendant la course.  » Pecco Bagnaia interviewé par le même média sur la grille de départ avant le départ : « Essayons de profiter de cette dernière course et faisons bien » . Très peu de mots, c’est forcément tendu, le titre est à portée de main.

Cinq minutes avant le départ de la course, l’excitation monte ! Tour de formation. Et c’est parti ! Rins Miller Martin filent en tête Bagnaia 5è attaqué et passé par Quartararo. Le Français donne tout il arrache même un aileron de la Ducati de Bagnaia avec sa combinaison.

Brad Binder se mêle à la lutte. Quartararo se bat pour la cinquième place, mais il doit gagner. La course est menée par Rins, Martin et Marquez devant Miller.

Pol Espargaró et Darryn Binder chutent. Bagnaia ne gère pas et continue son duel avec Quartararo. Ce dernier est cinquième et veut rejoindre Rins, Martin, Marquez et Miller. Aleix Espargaro abandonne sur problème technique. La troisième place finale est perdue ! 

Alex Marquez chute. En ce moment il y a deux petits groupes : celui de tête mené par Rins puis celui de Quartararo, qui passe Bagnaia et reprend la cinquième position face aux Piémontais. Fabio, cependant, est à près de deux secondes du sommet. Avec le départ d’Aleix, Bastianini n’a besoin que d’1 point pour terminer troisième du championnat du monde. Cal Crutchlow chute.

Brad Binder passe Bagnaia dont la Ducati a une ailette en moins pour le gain de la sixième place. Il reste 19 tour.

Marc Marquez chute au virage 8, Honda finira la saison sans la moindre victoire. Quartararo 4à, Bagnaia 6è. Miller (3ème) tente de se rapprocher de Martin (2ème) , les trois pilotes de tête font une course à part. Pendant ce temps, Quartararo s’est rapproché du top 4 d’un peu moins d’une seconde et demie.

Bagnaia est sous la menace directe de Mir et Oliveira n’en manque pas une miette. Le pilote Suzuki passe la Ducati…

Oliveira et Marini en veulent à BagnaiaQuartararo remonte sur le trio de tête en alignant les meilleurs temps. Il donne tout, à seulement 1,2 seconde du trio de tête. Cependant, seulement 1,0 seconde d’avance sur Brad Binder. Viñales abandonne. C’est la débâcle chez Aprilia.

Zarco chute à 11 tours du but et Brad Binder veut passer Quartararo… Oliveira passe Bagnaia. Que va faire Marini ? Survolté, Brad Binder passe la Yamaha du Français.

Marini passe Bagnaia qui est huitième. Sous la menace de Bastianini. Devant Rins est toujours un beau leader. Brad Binder est sur les Ducati de Miller et Martin. C’est la vraie menace pour les ambitions de victoire de Rins à 7 tours du but.

Bastianini passe Bagnaia qui est 10è puisque Mir est 6è avec un souci de transpondeur. Binder passe Miller qui chute ensuite. Il reste 4 tours !

Morbidelli et Bezzecchi sont très près de Bagnaia. Brad Binder continue son impressionnante prestation sur la KTM. Il passe la Ducati Pramac à 2 tours du but Rins est à une demi seconde ! Mais il échouera pour trois dixièmes.  Rins fait sortir Suzuki par une victoire, Brad Binder héroïque sur la KTM et Martin prive Quartararo du podium. Bagnaia, 9è est Champion du Monde. Il est le premier champion du monde Ducati depuis 2007 et le premier champion du monde italien depuis 2009.

Bastianini est troisième du championnat. Il peut passer à la compta Ducati pour aller son chèque de 500.000 euros, valeur de la prime exceptionnelle promise dans ce cas.

MotoGP Valence Course : classement

Crédit classement motogp.com

Tous les articles sur les Pilotes : Alex Rins

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team, Team Suzuki Ecstar