C’est à une lutte magnifique que se sont livrés les deux frères Espargaró, avec en leur compagnie Andrea Iannone, avec comme enjeu la suprématie entre les deux constructeurs européens Aprilia et KTM. Ils étaient bien loin du vainqueur Marc Marquez, avec 32.7 de retard à l’arrivée pour Aleix et son Aprilia en neuvième position et 32.9 pour Pol et sa KTM à la dixième place, mais la lutte fraternelle fut magnifique et somptueuse.

Pol commença bien sa semaine en hissant sa KTM (la seule dans les quinze premiers) en septième position de la première séance d’essais libres, en 1’31.917 à 0.462 du meilleur temps de Fabio Quartararo. La deuxième séance était nettement moins favorable, qui voyait Pol terminer dix-septième de la première journée en 1’31.905 à 1.170 d’El Diablo.

Il parvenait à redresser le tir lors de la troisième séance libre, avec un chrono de 1’31.039 à 0.807 de Quartararo. L’ennui était qu’il ne s’agissait que du onzième temps (à quatre centièmes du dixième Cal Crutchlow) et Pol devait donc passer par la Q1 pour se qualifier dans le top 12. Il s’en tira avec brio, réalisant le deuxième temps derrière Álex Rins, malgré une figure acrobatique qu’il expliquait ainsi : « il y a eu un problème avec l’électronique. Je ne peux blâmer personne, c’était une erreur d’installation. Lorsque nous avons réinitialisé l’électronique à cause du couple pour la Q2, nous n’avons pas trouvé le bon réglage. Par conséquent, j’avais plus de puissance que prévu. Et le régulateur de traction n’est pas intervenu. C’est pour ça que j’ai failli chuter quand j’ai mis les gaz. Mais j’ai pu contrôler la glissade et rester sur la moto… J’ai perdu deux dixièmes, mais je suis quand même entré en Q2. »

Le résultat de la Q2 fut calamiteux, avec seulement la onzième position (sur douze) en 1’30.908 à 0.930 de la pole position de Quartararo, ce qui était un écart énorme. Mais Pol n’était pas responsable de ce relatif échec. Il expliquait alors que « j’ai roulé en 1’30.9 avec le pneu dur, et me suis qualifié à la 11ème place. Le problème était qu’après la Q1, nous n’avions pas assez de pneus tendres pour la Q2. C’est pour ça que j’ai dû prendre le pneu dur. Mais si j’avais déduit deux dixièmes de mon meilleur temps de la Q1 et si j’avais atteint ce temps en Q2, j’aurais terminé cinquième. Mais pour cela, j’aurais eu besoin d’un nouveau pneu arrière pour le Q2. J’aurais alors commencé la course à partir de la deuxième ligne. ». Du côté des réglages, c’était plus positif : « Nous avons trouvé beaucoup plus d’adhérence sur la roue arrière samedi, la moto a été transformée par rapport à vendredi. Les pneus s’adaptent mieux à la moto. C’est bien, parce que lors des derniers essais de vendredi, nous avons eu beaucoup de problèmes. »

Parti onzième, du milieu de la quatrième ligne de la grille, le leader de l’équipe KTM pointait en douzième position jusqu’au dixième tour, puis il profitait des chutes de Cal Crutchlow puis de Danilo Petrucci pour se hisser à la dixième place. Commençait alors une très belle lutte avec son frère Aleix et Andrea Iannone, sur les deux Aprilia. Iannone devait renoncer en raison d’une chute de l’avant dans le dernier tour et Pol en profitait pour se classer dixième.

Il finit onzième du Championnat, avec comme meilleure qualification une deuxième place sur la grille à Misano, et avec en course comme meilleur résultat la sixième place au Mans. Il a terminé huit fois dans le top 10, et a terminé dans les points 17 Grands Prix sur 19.

Selon Pol Espargaró, « La course n’a pas été ce à quoi nous nous attendions. Nous ne voulons pas combattre Aprilia, nous voulons être en tête. Nous avons eu le même problème que dans beaucoup d’autres courses : L’adhérence manquait et je ne pouvais pas vraiment tourner dans les virages. »

« L’année est terminée et nous avons marqué 100 points en Championnat du Monde, ce qui n’est pas mal. »

« Ce fut une bonne année, mais l’année prochaine, nous devrons certainement nous améliorer. Nous ferons tout notre possible pour être prêts au Qatar pour les tests. »

« Ce dimanche pendant la course, l’accélération et l’adhérence nous ont causé des ennuis. Lors des séances qualificatives, quand les pneus sont neufs, nous sommes bons. Mais nous devons être performants pendant plus de 27 tours. Nous commencerons à travailler là-dessus mardi. »

Pour Mike Leitner, Red Bull KTM Team Manager, « La saison a été longue, mais avec quelques moments forts pour nous. Le résultat de Pol, 10e, est notre dixième top 10 de l’année, et onzième du championnat est bon, très bon en fait, et la première fois que nous avons réussi à obtenir trois chiffres pour les points. »

« Pol a fait une excellente saison et l’équipe a fait du bon travail toute l’année, même si c’était une course difficile aujourd’hui et dans des conditions compliquées. »

« C’est difficile de faire la Q2 et nous l’avons fait quatorze fois : c’est un indicateur que notre ensemble devient de plus en plus compétitif et que nous jouons de plus en plus dans le top dix. Nous devons dire merci à Mika ; il a réussi à entrer dans les points et a fait ces six dernières courses pour nous. »

« Côté Tech3, Iker a fait un excellent travail pendant toutes les séances et n’a pas chuté dans des conditions difficiles. Il a fait sa première expérience de course et a fait de bons chronos. Ce sera une expérience qu’il pourra garder pour l’hiver et il sera concentré pour l’année prochaine. »

« Hafizh s’en va, donc merci pour tous les efforts qu’il a faits cette année. Nous lui souhaitons bonne chance en Moto2 et Brad vient dans l’autre sens et nous sommes ravis de commencer notre projet avec lui. A partir de mardi, la nouvelle saison commence et nous l’attendons déjà avec impatience. »

Résultats du Grand Prix :

193Marc MÁRQUEZHonda41’21.469
220Fabio QUARTARAROYamaha+1.026
343Jack MILLERDucati+2.409
44Andrea DOVIZIOSODucati+3.326
542Álex RINSSuzuki+3.508
612Maverick VIÑALESYamaha+8.829
736Joan MIRSuzuki+10.622
846Valentino ROSSIYamaha+22.992
941Aleix ESPARGARÓAprilia+32.704
1044Pol ESPARGARÓKTM+32.973
1153Tito RABATDucati+42.795
1282Mika KALLIOKTM+45.732
1399Jorge LORENZOHonda+51.044
1417Karel ABRAHAMDucati+1’04.871
1555Hafizh SYAHRINKTM+1’16.487
Not Classified
29Andrea IANNONEAprilia1 Lap
21Franco MORBIDELLIYamaha9 Laps
9Danilo PETRUCCIDucati14 Laps
5Johann ZARCOHonda14 Laps
27Iker LECUONAKTM14 Laps
35Cal CRUTCHLOWHonda17 Laps
51Michele PIRRODucati19 Laps

Classement final du Championnat du Monde :

1Marc MÁRQUEZHondaSPA420
2Andrea DOVIZIOSODucatiITA269
3Maverick VIÑALESYamahaSPA211
4Álex RINSSuzukiSPA205
5Fabio QUARTARAROYamahaFRA192
6Danilo PETRUCCIDucatiITA176
7Valentino ROSSIYamahaITA174
8Jack MILLERDucatiAUS165
9Cal CRUTCHLOWHondaGBR133
10Franco MORBIDELLIYamahaITA115
11Pol ESPARGARÓKTMSPA100
12Joan MIRSuzukiSPA92
13Takaaki NAKAGAMIHondaJPN74
14Aleix ESPARGARÓApriliaSPA63
15Francesco BAGNAIADucatiITA54
16Andrea IANNONEApriliaITA43
17Miguel OLIVEIRAKTMPOR33
18Johann ZARCOHondaFRA30
19Jorge LORENZOHondaSPA28
20Tito RABATDucatiSPA23
21Stefan BRADLHondaGER16
22Michele PIRRODucatiITA9
23Hafizh SYAHRINKTMMAL9
24Karel ABRAHAMDucatiCZE9
25Sylvain GUINTOLISuzukiFRA7
26Mika KALLIOKTMFIN7
27Bradley SMITHApriliaGBR
28Iker LECUONAKTMSPA

Championnat du Monde des constructeurs :

  1. Honda 426.
  2. Yamaha 321.
  3. 3. Ducati 318.
  4. 4. Suzuki 234.
  5. 5. KTM 111.
  6. 6. Aprilia 88.

Championnat du Monde par équipes :

1. Repsol Honda Team 458.
2. Ducati Team 445.
3. Monster Energy Yamaha 385.
4. Petronas Yamaha SRT 307.
5. Team Suzuki Ecstar 301.
6. Pramac Racing 219.
7. LCR Honda 210.
8. Red Bull KTM Factory Racing 134.
9. Aprilia Racing Team Gresini 106.
10. Red Bull KTM Tech3 42.
11. Reale Avintia Racing 32.

 

Photos © Sebas Romero pour KTM

Tous les articles sur les Pilotes : Pol Espargaro

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP