Lorsque ce week-end sera passé, la présentation du team Petronas Yamaha lancera la semaine et aussi un mois de mars qui ouvrira enfin les hostilités de l’année en MotoGP. Cela commencera par six jours de test au total qui résumeront l’intersaison. Puis on passera aux choses sérieuses avec deux Grands Prix. Sous l’auvent aux couleurs du pétrolier malaisien, on trépigne déjà d’impatience d’entamer cette série, et d’autant plus qu’une recrue de choix va se mettre à l’ouvrage. Il s’agit de Valentino Rossi, qui rendrait fébrile son patron, ou presque, Razlan Razali …

Chez Petronas Yamaha, on n’a d’abord pas sauté de joie en se voyant quasiment imposé par Yamaha un Valentino Rossi qui sera équipé d’une M1 de dernière génération. Mais maintenant que tout a été signé, il s’agit de lancer la dynamique. Et pour bien faire, il faut dérouler le tapis rouge. Avant la présentation officielle qui aura lieu lundi, et après nous avoir mis l’eau à la bouche avec un teaser rythmé, le patron du team Razlan Razali joint la parole à tous ces gestes … « Valentino a cette aura de légende vivante et en tant que fan, vous ne pouvez pas vous empêcher de l’adorer. La première fois que je l’ai rencontré, par vidéoconférence, j’avais la chair de poule » avoue le Malaisien.

« Puis, quand nous nous sommes assis pour parler du contrat, entre les deux premières courses à Misano, j’étais assez tendu, mais quand j’ai commencé à lui parler, j’ai réalisé qu’il était « juste » un garçon… un bon garçon » développe Razali. « Notre défi est de pouvoir le ramener à un niveau compétitif, nous voulons qu’il soit toujours aux avant-postes. Et nous espérons que dans un nouvel environnement, il sera un peu plus détendu. Je pense que travailler avec Franco Morbidelli, que Valentino connaît depuis longtemps, nous donnera une bonne ambiance dans le box. Je pense qu’il est important pour lui d’avoir les bonnes personnes autour et la tranquillité nécessaire pour profiter des courses ».

Valentino Rossi est accueilli avec tous les égards dus à son rang

Wilco Zeelenberg, le team manager de la structure MotoGP ajoute : « de toute évidence, nous sommes très fiers d’avoir Valentino dans l’équipe, il est toujours une légende dans ce sport et je pense qu’il le restera pendant de très nombreuses années. Nous voulons obtenir quelque chose de plus de lui et nous ferons de notre mieux pour le ramener sur le podium ».

Johan Stigfelt, le directeur de l’équipe termine : « nous avons réussi à avoir Valentino dans la troisième année de notre aventure MotoGP, et c’est quelque chose à laquelle nous n’avions jamais rêvé ni pensé… Nous ferons de notre mieux pour le mettre à l’aise, pour que 2021 devienne une saison inoubliable pour lui et toute l’équipe ».

Pendant ce temps, Valentino Rossi réfléchira non seulement à son avenir mais aussi à celui de ses couleurs VR46 qui apparaîtront pour la première fois en MotoGP sur la Ducati GP19 de Luca Marini placé chez Avintia. Le bruit court avec insistance que cette implication devrait tourner carrément au team satellite en 2022. Avec peut-être même des Yamaha qui seraient donc enlevées à … Petronas.

 



Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team