Valentino Rossi ne s’est pas décidé sur la suite de sa carrière. Et pour cause : il n’a pas les éléments de réflexion dont il a besoin pour le faire. Ces derniers doivent venir de la course. Or, de compétition, il n’y en a point. Le coronavirus confine donc à la fois l’homme et la réflexion qui suit cependant son cours sur l’après. Car, quoi qu’il advienne, il reste moins au Doctor à faire que ce qu’il a déjà accompli. Parmi les projets à venir, il y a la question d’un musée. Qui est prise très au sérieux par Vale, la preuve…

Valentino Rossi est une légende vivante, la postérité lui est acquise. Mais avoir son temple serait comme la cerise sur le gâteau. Justement, le musée Vale est un projet sérieusement envisagé. Le principal intéressé l’a ainsi avoué : « nous travaillons sur l’idée d’ouvrir un musée pour recueillir tout le meilleur de ma carrière. Tavullia est un véritable lieu de pèlerinage, beaucoup de fans arrivent, ce serait bien d’avoir un musée. »

Et il mettra les petits plats dans les grands : « nous sommes également allés voir d’autres comme Ferrari pour nous faire une idée du projet, parce que nous voulons vraiment faire quelque chose de bon niveau, nous essayons de nous organiser. Nous avons encore besoin de temps, mais nous aimons vraiment l’idée. »

Voilà qui promet et parmi les choses à voir, il y aura sûrement cette impressionnante collection de casques : « j’en ai fait beaucoup avec Drudi, et celui auquel je suis le plus attaché est celui que j’ai utilisé au Mugello en 2008, avec mon visage. Le nombre de combien nous en avons fait, je ne sais pas exactement, mais je pense qu’il y en a plus de 100, peut-être 120. Nous en avons fait beaucoup pour les tests, pour Mugello, pour Misano, pour les victoires en championnat… » Et puis Rossi nous a déjà montré sa salle des secrets estampillé Dainese…

 

 


Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP