Si Honda et Marc Márquez sont généralement désignés comme ceux qui, à leur corps défendant, bénéficient d’une saison 2020 au départ retardé, Yamaha et Maverick Viñales font en revanche partie du groupe de tête de ceux qui en pâtissent. La marque avait bien travaillé sur sa M1 et le pilote s’était affûté comme jamais, physiquement et moralement. Les tests à Losail avaient montré un niveau plus que prometteur. Cependant, lors de ce dernier galop d’essai, l’équipier de Valentino Rossi avait repéré une autre moto plus redoutable que sa Yamaha. Une machine qu’il connaît bien…

Marc Márquez et Honda auraient-ils mis un genou à terre d’entrée dans cette saison 2020, ouvrant ainsi la voie à un titre plus disputé que jamais ? On ne le saura jamais puisque le coronavirus est passé par là pour dynamiter tous les plans et flouter les perspectives. Cependant, il est une certitude qui habite Maverick Viñales : une belle occasion est passée : « pour Yamaha et pour nous, c’est dommage, car je me sentais très fort. Je me sentais avec un rythme stratosphérique » assure l’Espagnol à AS.

Un sentiment fondé sur des faits révélés par le chrono : « le rythme est le point fort de la Yamaha. Et cette année, j’ai travaillé encore plus dur. Les fois où je l’ai poussée au maximum, la moto a parfaitement fonctionné et elle me rend calme. La moto va beaucoup plus loin. Nous avons gagné au moins 6 ou 7 km/h. Cela se voit. J’ai essayé de rouler avec les Ducati et Honda lors de l’intersaison et ils ne nous en mettent plus autant. Nous avons un nouveau dispositif de départ qui fonctionne très bien. »

Cependant, l’Espagnol a vu encore mieux sur la piste de Losail… « Les Suzuki roulaient très vite et faisaient de bons tours. Le premier jour où je me suis arrêté plus tôt pour les pneus, je suis allé voir sur bord de la piste et c’était peut-être la moto la plus complète que j’ai vue. »

La GSX-RR avec Rins et Mir dessus auraient donc été l’outsider de choix et peut-être même la sensation. On rappellera que Viñales a débuté en MotoGP avec la firme d’Hamamatsu avant de choisir le projet Yamaha au moment où, lui-même, arrivait à maturité. De quoi avoir des regrets ? Il répond : « le but de ma vie est d’être champion du monde, il n’y en a pas d’autre. Je m’entends très bien avec Lin Jarvis, chaque année la relation s’améliore. Yamaha a vu que j’avais fait un grand changement et ils l’ont apprécié. Je me sens bien avec Yamaha, impatient, je sais que je peux être en lice pour le titre là-bas. Je suis très satisfait et très fier de ce que Yamaha m’a transmis cette année, heureux d’être à la pointe de Yamaha. Nous formons une grande équipe, nous n’avons rien à envier aux autres. »

2020 devrait être la dernière année à passer avec Valentino Rossi pour Maverick Viñales qui aura un nouvel équipier dès 2021 en la personne de Fabio Quartararo.

 

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Maverick Vinales

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP, Team Suzuki Ecstar