Maverick Viñales sera un des deux acteurs majeurs de la présentation des troupes officielles Yamaha prévues pour le 15 février. L’autre sera son nouvel équipier Fabio Quartararo, qui ne pensera qu’à lui voler la vedette en 2021. Le duo se retrouvera aux côtés d’une M1 dont la question du développement est un vrai sujet au vu des résultats récoltés, et notamment l’an dernier. Feront-ils la paire voire un couple au lendemain de ce qui aura été la Saint Valentin ? A tout le moins, l’Espagnol est dans de bonnes dispositions d’esprit …

Et puisque l’on parle de Saint Valentin, on rappellera que Valentino Rossi n’est donc plus dans l’équipe d’usine Yamaha. Parti au sein de la structure satellite Petronas, qui a ramené six des sept victoires de la M1 en 2020, l’Italien voit Fabio Quartararo lui succéder aux côtés de Maverick Viñales qui devient de fait le pilote le plus ancien de l’écurie officielle. Cela lui donnera-t-il l’autorité pour orienter le développement de la machine d’Iwata ?

La question reste en suspens. Mais ce qui est acquis c’est qu’avec un Viñales de 26 ans et un Quartararo de 21 ans, Yamaha a fait baisser la moyenne d’âge de ses effectifs : « je m’entends très bien avec Quartararo, nous avons passé beaucoup de temps ensemble l’année dernière et nous nous sommes bien amusé » précise l’ancien Champion du Monde de Moto3 millésime 2013 au sujet de son nouvel équipier. « Nous avons une bonne relation, nous sommes deux jeunes pilotes et nous avons beaucoup en commun », assure-t-il en soulignant. « Et je pense que ce sera positif pour Yamaha ».

Certes, mais cette question sur la voie à suivre techniquement pour permettre à Yamaha de retrouver sa superbe ne manquera pas de se poser. Dans le passé, Viñales et son ancien coéquipier Rossi avaient des souhaits différents lorsqu’il s’agissait de développer une direction. Un mois avant les premiers essais IRTA de la saison, l’Espagnol ne peut pas encore estimer si Quartararo partagera ses idées. « Il est vrai que nous avons eu ce problème dans le passé. Pour être honnête, il est maintenant trop tôt pour pouvoir dire si ce sera la même situation avec Fabio ou si nous voulons évoluer dans le même sens » reconnait Viñales sur Moto.it.

Viñales fataliste

Mais Viñales a tout de même une réponse sur ce sujet : « quoi qu’il en soit, je pense que ce sera un problème Yamaha. Nous, pilotes, ne pouvons que nous concentrer sur l’utilisation optimale du matériel dont nous disposons ». Qui dit problème Yamaha dit aussi responsabilité de la même marque en cas d’échec.

En 2020, Viñales a concrétisé une fois et il est monté à trois occasions sur le podium. Quartararo a remporté trois victoires. Le premier cité a terminé sixième du championnat et le second huitième, soit loin des objectifs fixés. Valentino Rossi a connu son pire classement de carrière avec un quinzième rang tandis que Franco Morbidelli, équipier de Quartararo, a bouclé sa campagne en s’affirmant comme le vice-champion du monde avec une M1 de la saison précédente. Quant au développement, on se souviendra de cette phrase du Doctor signalant que les ingénieurs japonais entendaient les commentaires des pilotes, ils ne les écoutaient jamais. En ce sens, Viñales a raison : c’est un problème Yamaha



Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Quartararo, Maverick Vinales

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP