Un an et demi après son dernier resurfaçage effectué à l’été 2017, le circuit de Jerez est une fois de plus en travaux pour recevoir un nouveau revêtement, le dernier ne s’étant pas révélé de qualité suffisante pour supporter les F2 et les MotoGP.

Officiellement, l’opération d’un coût estimé à 400 000 euros se fait par le même groupement société de travaux publics ( Manuel Alba SA et Aglomerados Andalous) dans le cadre de la garantie du resurfaçage de 2017 qui avait coûté 835 000 euros.

Le circuit andalou en est à son 5e revêtement, après ceux de 1985, 2001, 2009 et 2017.

La phase de rabotage, commencée mardi, devrait se prolonger jusqu’à vendredi. Le ré-asphaltage devrait ensuite avoir lieu jusqu’au vendredi 18 janvier, pour une reprise des activités en piste le 23 janvier.

Les pilotes Moto2 et Moto3 découvriront cette nouvelle surface entre les 20 et 22 février, lors des essais IRTA hivernaux, alors que le Grand Prix MotoGP s’y déroulera du 3 au 5 mai, un mois avant que les concurrents du WSBK ne s’y affrontent du 7 au 9 juin.

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :