Cette saison MotoGP s’est déroulé sur 14 courses qui ont délivré 9 vainqueurs dont certains ont vécu leur première au sommet d’un podium. Mais parmi ces victoires, pas moins de 6 portaient les couleurs Petronas. Le duo de la structure satellite Yamaha s’est parfaitement partagé la vedette avec trois succès pour Fabio Quartararo et trois autres pour un Franco Morbidelli finalement vice-champion du monde car plus régulier. Pendant ce temps, le team usine d’Iwata s’est contenté d’un seul succès…

Cette année aura été folle dans un MotoGP où le point d’équilibre entre tous les protagonistes semble avoir été atteint. En effet, la différence est désormais infime entre une écurie officielle et son pendant satellite. Dans le cas Yamaha, on a même assisté en 2020 à revirement total. Les Malaisiens de Petronas peuvent jubiler, leurs couleurs ont totalement éclipsé celles des M1 officielles.

Jugez-en : six victoires, huit podiums, six pole-positions. Sur quatorze occasions, ce n’est pas si mal, et malgré les pénalités reçues suite à la mauvaise gestion d’un problème de soupapes sur le moteur venu d’Iwata les hommes de Razlan Razali sont sacrés en tant que meilleure équipe de l’exercice…

« C’était un début de saison incroyable pour Fabio, grâce aux premières victoires, lui et l’équipe ont mené le classement du championnat pendant une grande partie de l’année. Il y avait tellement d’émotions », a déclaré le directeur de l’équipe Razlan Razali, en faisant le bilan.

Petronas : « tout est possible avec le travail d’équipe »

« Mais ce fut aussi une saison difficile, avec de nombreux meetings consécutifs en peu de temps, ce qui a nécessité un effort supplémentaire de la part de l’équipe. Une fois de plus, il a été démontré que tout est possible avec le travail d’équipe » ajoute le Malaisien.

« Nous avons essayé de garder la lutte pour le titre ouverte jusqu’à la dernière course, mais malheureusement nous n’avons pas réussi », a admis Razali. Néanmoins : « nous sommes très fiers de nos pilotes, membres de l’équipe et partenaires et nous réalisons ce à quoi personne ne s’attendait ».

Le directeur de l’équipe Johan Stigefelt a ajouté : « remporter ce titre la deuxième année est une sensation formidable. C’est incroyable parce que nous ne nous y attendions pas lorsque nous avons commencé avec l’équipe 2019. Six victoires, huit podiums, c’est quelque chose que nous n’avions jamais imaginé ». L’usine Yamaha y compris…

Fabio Quartararo a perdu le combat contre son futur coéquipier Maverick Viñales



Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Quartararo, Franco Morbidelli

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team