Le sujet a été abordé lors de la conférence de presse du jeudi de ce Grand Prix de Saint Marin. Pourquoi Yamaha, qui connaît certaines difficultés sur des circuits particuliers, n’utilise pas son pilote test Jorge Lorenzo ? Il connaît bien la M1 pour y avoir construit l‘essentiel de son palmarès, et c’est le genre d’expérience générale dont se délecte actuellement KTM avec Dani Pedrosa. Ce serait la faute au Coronavirus qui empêche les Japonais de venir en Europe. Il faut donc s’organiser. Et c’est ce qui semble être fait, puisque Por Fuera devrait quitter sa chaise longue pour aller vers Portimao…

Le sujet est posé clairement par Valentino Rossi : « Jorge Lorenzo est l’un des meilleurs pilotes de la M1 et il peut certainement nous apporter beaucoup de soutien. Nous avons vu ce que Pedrosa a fait pour KTM en un an. Il leur a donné beaucoup de bons conseils ». Seulement voilà, Por Fuera ne tourne pas.

Une situation qui devrait changer, et c’est par Michelin qu’on l’apprend. Ainsi Jorge Lorenzo devrait revenir sur la piste le mois prochain, les 7 et 8 octobre, dates où les six constructeurs seront présents au test de l’Algarve au Portugal pour évaluer la nouvelle surface de Portimao. Cela a été confirmé par Piero Taramasso, le patron du MotoGP de Michelin : « nous comptons actuellement sur tous les pilotes d’essai de toutes les équipes d’usine ».

Encore une conséquence du coronavirus

« Je sais que certaines usines japonaises ont eu des problèmes pour faire venir leurs employés en Europe parce qu’elles ne sont autorisées à passer qu’un nombre limité de jours dans l’espace Schengen. Mais ils trouvent des solutions à ces problèmes car ils savent à quel point le test est important pour nous », a ajouté Taramasso.

Le test prévu est une bonne nouvelle pour les pilotes d’une usine Yamaha qui en profitera pour faire avancer le développement de la machine 2021. Du moins dans les domaines où le développement est autorisé. En ce qui concerne le moteur, les Japonais ne pourront rien faire, car en réaction à la crise sanitaire aux réelles conséquences économiques, il a été décidé de geler techniquement leur évolution afin de réduire les coûts…

Jorge Lorenzo, TT Assen, 2013



Tous les articles sur les Pilotes : Jorge Lorenzo

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP