People MotoGP Valentino Rossi : Chose promise, chose due !

par | 7 décembre 2021

Il était déjà le plus chanceux et le plus heureux des fans de Valentino Rossi, il est maintenant comblé ! En se rendant à Misano pour le dernier Grand Prix du Docteur en Italie, Michele Quirini ne se doutait évidemment pas qu’il allait y attraper le casque spécialement décoré lancé dans la foule par son idole. Mais une fois rentré chez lui, à Fabriano, une question lancinante restait sans réponse : « Vale allait-il tenir sa promesse gestuelle de lui signer plus tard le couvre-chef ? ».

Chose promise, chose due, et Valentino Rossi a bien tenu sa promesse. Mieux, il a invité pour cela son adorateur à la course des 100 km des Champions qui s’est tenue le weekend dernier à Tavullia.

Emanuele Pieroni, pour Moto.it, a recueilli les détails au téléphone après avoir appris la présence privilégiée du fan au MotoRanch.

Michele Quirini :  « Oui, oui, Valentino Rossi a tenu sa promesse et je n’en doutais pas. Après quelques jours où j’ai été submergé par un tollé inattendu et où j’ai vraiment réalisé la chance que j’avais, j’ai pris contact avec le fan-club pour voir si je devais faire quelque chose et ce que je devais faire. Ils ont été très gentils et m’ont dit qu’ils me contacteraient prochainement. Ces dernières semaines, j’ai reçu une invitation pour les 100 km des champions. Ça ne semblait pas réel, mais ça l’était. Cela a été une expérience folle. J’ai ri comme un fou, car il y a une atmosphère d’authenticité incroyable. Des amis qui jouaient, même s’ils jouaient sérieusement, et sans se ménager. Magnifique, je ne sais pas si je peux décrire ce qu’est réellement le Ranch et, surtout, ce que sont réellement les 100 km de Champions.
Le casque ? Oui, évidemment Vale a tenu sa promesse et maintenant il y a sa signature dessus. Maintenant, je veux trouver un moyen de le partager avec d’autres fans, de redistribuer d’une certaine manière la chance que j’ai eue ce jour-là à Misano. Je faisais un film avec mon téléphone portable, et j’aurais pensé à tout sauf que ce casque allait me tomber littéralement dans les mains. Beaucoup de gens me demandent si je vais le vendre ou si je l’ai fait estimer, mais dans les deux cas, la réponse est non : Je ne pense même pas à le vendre et je ne me soucie pas de le faire estimer, car certains objets ont une valeur qui va bien au-delà de l’argent. La seule chose que j’aimerais faire, c’est la partager. »

Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team