Valentino Rossi dispute les 12h00 du Golfe à Bahreïn avec son demi-frère Marini et son ami de toujours Uccio et c’est sans doute la compétition qu’il lui faut pour recharger ses batteries. Une course automobile qu’il aborde « à l’ancienne », entendez par là avec un état d’esprit mariant à la fois la vitesse face au chrono et le côté glamour qui donne la dimension humaine au héros domptant les éléments et la mécanique. Et dans cette partie, sa compagne Francesca Novello alimente la chronique.

Une Ferrari, une course d’endurance, des rouflaquettes et une belle dulcinée dévouée, on se croirait revenu à un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître. Mais on y retrouve toute la culture des sports mécaniques et l’attachement à ses valeurs romantiques d’un Valentino Rossi délicieusement nostalgique de cette époque révolue. Et sans aucun doute voyons-nous là les images de la suite de son épopée sportive, une fois qu’il aura raccroché son cuir. Mais jamais son casque.

Rossi c’est le feu et l’eau

Penser à la belle époque ne veut pas dire nier l’actuelle et ses moyens de communication. Sur le réseau social, le couple Rossi-Novello s’amuse. La belle pensait poster une photo romantique mais Vale lui fait remarquer ses mains baladeuses, ce qui lui vaut d’être qualifié « d’idiot ».

Puisque l’on est dans le glamour, on notera que Valentino Rossi a passé commande d’un nouveau yacht estimé selon GPOne à 9 millions d’euros. Il fait 23 mètres, sera personnalisé et sortira du chantier naval de SanLorenzo. Et ni Baldassarri, Dalla Porta pas plus que Jorge n’y sont pour quelque choses.

Rossi est dans son élément avec les sports mécaniques associés au glamour ...



Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : SKY Racing Team VR46