La conférence de presse tenue à l’issue des qualifications du Grand Prix d’Allemagne MotoGP au Sachsenring a réuni Marc Márquez, Fabio Quartararo, Maverick Viñales, Álex Márquez et Ayumu Sasaki. 

Comme à notre habitude, nous reportons ici les propos bruts de Fabio Quartararo, sans la moindre interprétation journalistique.


Fabio, pouvez-vous nous parler de ce qui s’est passé à la fin de la FP3 ?

Fabio Quartararo : « ce matin, avec un pneu neuf, nous avons essayé d’attaquer fort, mais au 4e tour j’ai essayé de passer le virage 11 plein gaz, mais à la sortie j’ai perdu l’adhérence et j’ai commencé à avoir beaucoup de secousses. Mais finalement, l’épaule est presque OK et nous avons pu faire la FP4 pour essayer de travailler sur le rythme car les pneus se dégradent pas mal sur cette piste. Mais au final, l’objectif principal était de figurer sur les deux premières lignes et nous avons fait la 2e place sur la première ligne, donc je suis très heureux du travail ».

Vous êtes arrivé ici avec un bras droit douloureux et vous avez maintenant une épaule gauche douloureuse : Vous devez attendre la pause estivale…

« Oui, mais je suis maintenant équilibré entre la gauche à droite (rires). Ici, mon bras n’est pas tellement un problème car il n’y a presque seulement que des virages à gauche. Mais oui, nous sommes impatients d’être vraiment à 100 % et de pouvoir essayer d’attaquer encore un petit peu plus ».

Comment vous sentez-vous, assis ici entre des deux frères Márquez ?

« Je me sens bien. Nous savons qu’ils sont tous les deux vraiment rapides, donc si je suis ici, c’est une bonne nouvelle ».

Qu’est-ce qui risque de vous manquer demain en course au niveau physique, entre votre bras droit et votre épaule gauche ?

« Nous verrons demain. Je ne sais pas comment je vais me réveiller demain matin mais je pense que ça ira. Je pense que j’aurai moins de douleurs qu’à Assen à mon bras droit. Je suis plutôt confiant. La course est longue ici mais notre rythme n’est pas si mal et je me sens assez coulé sur la moto, et c’est un point vraiment positif ».

Comme d’autres pilotes Yamaha, vous avez tiré tout droit au premier virage. Était-ce un problème lié à la moto ou y avait-il quelque chose d’étrange sur la piste ?

« Je n’ai pas regardé la FP3, mais je pense que Maverick, Franco et moi avons élargi. Je pense que c’était plus à cause du vent et, en ce qui me concerne, ce n’était pas dû à la moto. J’ai freiné à la même distance et j’ai senti un peu plus de vitesse, alors que nous étions avec le pneu tendre avec lequel je peinais un peu ce matin. Je pense que c’est pour cela que j’ai élargi ».

Classement Q2 du Grand Prix d’Allemagne MotoGP au Sachsenring:

Classement Q1 du Grand Prix d’Allemagne MotoGP au Sachsenring:

Crédit photo et classements: MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Quartararo

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP