La conférence tenue à l’issue des qualifications du Grand Prix de Grande-Bretagne MotoGP sur le circuit de Silverstone a accueilli Marc Márquez, Valentino Rossi, Jack Miller, Álex Márquez et Tony Arbolino.

Comme à notre habitude, nous reportons ici les propos bruts de Marc Márquez, sans la moindre interprétation journalistique.


Encore une belle qualification, Marc ! Votre 60e pole position en 120 tentatives, soit 50 %, ce qui est sidérant ! Vous avez eu une stratégie parfaite aujourd’hui, y compris vis-à-vis de Valentino et de Jack…

Marc Márquez : « oui, je suis heureux de la pole position car, pour parler franchement, j’avais quelques doutes concernant ce circuit jeudi, car nous y avions beaucoup souffert. Mais dès que je suis sorti pour le premier tour en FP1, je me suis dit “OK, cette année nous somme là”. Je veux dire que nous avons bien mieux travaillé sur notre moto avec le nouveau revêtement. Nous avons essayé travailler de la meilleure manière durant tout le week-end mais il était temps de tout mettre ensemble dans la qualification. J’ai fait un très bon chrono durant le premier run et nous avons eu une bonne stratégie en essayant de trouver le moment où il n’y avait pas de trafic. Puis, dans le 2e run, tout le monde était là à la sortie de la pit-lane. J’ai alors regardé l’écran et j’ai vu que tous ceux qui étaient là en groupe étaient derrière moi. Il n’y avait donc pas de risque que j’attaque et j’ai alors attendu, attendu, attendu, avant d’attaquer dans le dernier tour. C’était un bon chrono mais le plus important vient demain ».

Demain, vous devrez affronter les Yamaha qui semblent avoir un bon rythme, mais qu’en est-il d’Andrea Dovizioso qui vous suit au championnat et qui partira 7e ? Est-il votre principal sujet de préoccupation ?

« Oui, bien sûr. Si vous regardez les feuilles de classement et tout le week-end, les pilotes Yamaha se comportent très bien et sont très réguliers, en particulier Valentino, Fabio et Maverick. En FP4, Rins n’était pas mal non plus, mais Dovi reste le gars à contrôler : il arrive pas à pas et je pense qu’il peut être là demain. Nous verrons. Notre objectif est d’essayer de se battre pour la victoire, mais sans être fou. Nous essaierons de gérer de la meilleure façon pour, oui, essayer de se battre, mais à l’intérieur des limites. Essayer de finir la course avec comme premier adjectif de terminer devant Dovi ».

Quand vous vous êtes retrouvé derrière Valentino, vouliez-vous contrôler la Yamaha ou était-ce le hasard ?

« Non, c’était juste comme ça. Nous sommes sortis de la pit-lane… Nous sommes rentrés ensemble et nous sommes sortis ensemble, car ici, vous ne pouvez pas beaucoup changer de stratégie puisque le tour est très long. Vous ne pouvez donc pas rester très longtemps dans le box et c’est pour cette raison que vous pouvez un peu gérer la stratégie avec le premier pneu. Là, l’équipe a eu une stratégie parfaite puisque j’étais tout seul sur la piste. Mais après, bien sûr, j’étais au milieu du trafic avec le 2e pneu, mais j’ai (alors) joué ma stratégie ».

 

Classement Qualification 2 Grand Prix de Grande-Bretagne MotoGP :

Classement Qualification 1 Grand Prix de Grande-Bretagne MotoGP :

Crédit classements et photo : MotoGP.com

Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team