Avec plus de puissance et moins de poids, le nouveau Monster de chez Ducati arrive avec les arguments qu’il faut pour consoler les inconditionnels du cadre tubulaire acier abandonné. La nouvelle génération garde aussi une esthétique qui se veut identitaire. Le marché dira si la cible est atteinte. Dans tous les cas, Ducati a donné à son dernier Monster les moyens de sa réussite. Voici la revue de détail et même une vidéo…

Il n’y a peut-être plus le cadre acier tubulaire, mais le nouveau Ducati Monster 2021 conserve l’essence du pionnier qui a frappé le marché en 1993 : un moteur sportif et polyvalent pour une utilisation sur route, combiné à un châssis qui dérive directement de la Superbike.

Les gènes sportifs, l’ADN d’un caractère fort sont donc toujours dans le sang du roadster italien. A commencer par le moteur Testastretta 11º, un bicylindre en V à 90º à distribution desmodromique, qui offre une puissance de 111 ch, deux de plus que son prédécesseur. Cette légère augmentation de puissance vient de l’augmentation de cylindrée, de 821 cm3 à 937 cm3, d’un moteur conforme à la réglementation Euro 5. Le couple augmente également, un changement qui devient perceptible surtout à bas régime. On trouve à présent 93 Nm à 6 500 tr / min. Le nouveau Monster sera également disponible en version 35 kW pour le permis A2.

Un autre point fort est que le poids de tous les composants a été réduit pour rendre le nouveau Ducati Monster plus léger que son prédécesseur. Le châssis en aluminium, inspiré de celui de la Ducati Panigale V4 et qui marque la fin du multitubulaire est plus léger et permet de réduire le poids de l’ensemble, qui se trouve à seulement 166 kg à sec. C’est, ni plus ni moins, qu’une réduction de 18 kg par rapport au précédent Monster. Tout cela provient du travail minutieux des ingénieurs de Borgo Panigale pour alléger l’ensemble et réduire le poids du châssis, du bras oscillant et des roues.

En plus d’être légère, le Monster 2021 est également plus compacte. Il dispose d’une selle de 820 mm de hauteur plus proche du guidon, avec la possibilité de monter une selle inférieure de seulement 800 mm. Le kit d’abaissement de la suspension permettrait d’abaisser à 775 mm de hauteur d’assise. Il convient également de noter l’augmentation de l’angle de rotation de 7 ° par rapport au modèle précédent.

Le package électronique est également plus complet. De série, le contrôle de traction, l’anti wheeling, l’ABS réglable, le « launch control » et un système de changement de vitesse rapide de montée et de descente des rapports. De plus, l’embrayage « anti-rebond » est beaucoup plus souple et, selon les données fournies par la marque Borgo Panigale, nécessite environ 20% d’effort en moins pour être actionné.

Le Ducati Monster garde sa ligne

Le nouveau Monster propose trois modes de conduite : Sport, Touring et Urbain, offrant des options pour tous les goûts. Toutes les commandes peuvent être configurées via les commandes situées sur le guidon et un écran TFT qui hérite également du Panigale V4. En option, le système multimédia Ducati (DMS) vous permet de connecter votre smartphone à la moto via le module Bluetooth et de gérer certaines fonctions à l’aide des boutons sur le guidon.

Quant aux freins on trouve un système Brembo haut de gamme , avec un double disque radial à l’avant, tandis qu’à l’arrière il est monté un disque de 245 mm. Les pneus du nouveau Monster sont des Pirelli Diablo Rosso III.

En plus des nombreux composants standards, Ducati propose un kit d’accessoires pour rendre votre Monster 2021 encore plus exclusif. Parmi eux, un silencieux Termignoni homologué. Le Monster sera commercialisé en trois couleurs : Ducati Red avec des roues noires, Aviator Grey avec des roues rouges et “Dark Stealth” noir mat avec des roues noires. Il y aura différents kits d’autocollants pour le personnaliser encore plus…

Le Ducati Monster 2021 arrivera en deux versions : la standard et la Ducati Monster Plus, qui se distingue par le fait qu’elle intègre un ensemble plus aérodynamique et une protection pour le siège passager en équipement de série.

On attend à présent les prix sachant que de l’autre côté de l’Atlantique, le tarif de base en dollar donnerait une accession à la gamme à partir d’un peu plus de 9 000 euros. On peut estimer que Ducati a fait du bon boulot en faisant entrer son Monster dans une nouvelle ère tout en gardant les traits distinctifs du modèle. Ainsi, en reprenant les formes du magnifique réservoir dessiné par Galluzzi et du phare circulaire, qui a rendu la moto célèbre dans le monde entier…



Tous les articles sur les Teams : Ducati Team